Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
France
01/12/2014 - 00:06

La ligne rouge de Nicolas Sarkozy

La ligne rouge est en principe une ligne virtuelle qui circonscrit un événement inacceptable ; elle ne doit pas être franchie. C'était, par exemple l'emploi par la Syrie d'armes chimiques au yeux de Barack Obama: "Tout emploi d’armes chimiques contre la population civile serait une ligne rouge. Cela changerait mes plans. Cela changerait l’équation."
Nicolas Sarkozy, au journal télévisé de 20 heures de TF1, ce dimanche, a employé l'expression dans un autre sens: "Ma ligne rouge, c'est le rassemblement de tous", a-t-il lancé: l'ancien chef de l'Etat entendait ainsi réunir les opposants républicains au pouvoir actuel, à l'exception de François Bayrou. La ligne rouge devient donc un but à atteindre. Nicolas Sarkozy revisite ainsi une expression habituellement employée dans la diplomatie, avec pour prolongement éventuel un ultimatum, des sanctions, une déclaration de guerre. Quelque soit le sens donné à l'expression, on note encore une fois le choix d'une formule clivante. Il fallait bien cela pour une victoire, à la présidence de l'UMP, en "demi-teinte" que la couleur rouge vient contredire. Ce n'est pas ce qu'espérait Nicolas Sarkozy dans cette course à la présidence de l'UMP: "sa famille politique" a en effet octroyé à Bruno Lemaire une minorité de blocage de prés de 30%.



La ligne rouge de Nicolas Sarkozy
Pourtant, notre SARKO s'y voyait et visait 75% des suffrages. Il se voyait affalé dans son fauteuil présidentiel avec à ses pieds la délicieuse Carla Bruno qui lui joue un air de guitare. Et aussi tous les pontes de l'UMP lui léchant les pompes. 
Hé bien non! Nicolas Sarkozy ne sera pas aussi courtisé qu'il le pensait et Bruno Lemaire qui avait lors de la campagne refusé d’être son Secrétaire générale va lui faire la misère.
Encore pire, c'est une bonne nouvelle pour François Hollande et le PS et déjà Cambadelis le N° du parti de la majorité invite Sarkozy dont il précise qu'il n'est plus qu'un chef de Parti comme les autres à un débat public.
Je ne vais pas revenir sur l’erreur de communication qu'a commise Nicilas Sarkozy en essayant d'organiser une confusion entre retours pour une candidature à la présidence de la République et celle de l'UMP. 
Tout de même, tous le monde avait compris que notre Sarko avait transformée cette élection interne à un parti en un plébiscite. Si je ne me trompe pas c'est raté.


Antiportraits Blog EditoWeb MagaZine








Flashback :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces