Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub       
pour y être
France
01/04/2008 - 09:34

La liste des prétendants à la tête du PS s'allonge encore



Marylise Lebranchu se voit candidate. Le nom des maires de Nantes et Lyon, Jean-Marc Ayrault et Gérard Collomb, sont cités.



La succession de François Hollande à la tête du Parti socialiste suscite décidément bien des convoitises. Après les candidats putatifs Ségolène Royal, Bertrand Delanoë, Martine Aubry , après les candidats déclarés Pierre Moscovici, Julien Dray, Claude Bartolone , voici désormais les candidats cachés. À savoir ceux qui pourraient éventuellement briguer la succession de Hollande si les circonstances le leur permettaient.

«Les candidatures de Marylise Lebranchu, de Jean-Marc Ayrault ou de Gérard Collomb sont tout à fait envisageables», confie un cadre du parti. À l'évocation de ces noms, un proche de Hollande ironise : «Il y en a beaucoup d'autres…» À tel point que ce sont désormais les déclarations de non-candidatures qui font presque l'événement au parti. Comme celle d'Arnaud Montebourg, dimanche sur Canal +, pour qui le problème du PS, «c'est la maladie des écuries présidentielles».

À l'évidence, Marylise Lebranchu ne l'a pas entendu. Interrogée par Le Figaro, l'ancienne garde des Sceaux confirme s'interroger sur une telle démarche. «Je suis une candidate non déclarée», assure- t-elle. Proche de Martine Aubry, elle voudrait qu'à l'occasion de son congrès le PS réussisse à bâtir «une vision de la société, à la transformer en projet puis à la traduire en programme». Marylise Lebranchu songe à présenter une motion et sera, à tout le moins, signataire «d'une ou deux contributions».

Dans l'entourage de Jean-Marc Ayrault, on ne s'étonne pas de voir le nom du président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale figurer dans la liste des candidats potentiels à la direction du parti. Tout en apportant une nuance : «Il ne s'est pas posé la question jusqu'à présent.» Mais, dans le parti, on le surveille tout de même du coin de l'œil. Pour ce haut responsable, «Ayrault, c'est le sismographe du PS». Comprendre : le maire de Nantes perçoit tous les mouvements qui traversent le parti. Or, aujourd'hui, il plaide en faveur d'un premier secrétaire qui ne soit pas présidentiable. Beaucoup voient en lui le seul capable de rapprocher les partisans de Hollande et ceux de Royal.


«Peser sur le fond»

Une caractéristique que présente aussi Gérard Collomb. Largement réélu à la mairie de Lyon, il incarne ce socialisme municipal que le parti aimerait réussir à transformer en socialisme gouvernemental. Mais, pour l'instant, Gérard Collomb assure ne pas nourrir d'ambitions nationales. «Il a toujours dit ne pas être candidat à un poste de responsabilité, rappelle- t-on dans son entourage. Ce qu'il veut, c'est peser sur le fond, sur la rénovation du PS.»

Rue de Solferino, à Paris, le directeur de cabinet de Hollande, Stéphane Le Foll, se montre serein face à l'inflation de candidats. «Au bout du bout, ne resteront que ceux qui auront la capacité de bâtir une ligne politique qui débouche sur une motion. Et nous en sommes encore loin !»

lefigaro.fr


Y.K/sourcesWeb






Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb