Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
      


pour y être
Asie & Extrême Orient
10/02/2021 - 12:50

La marine française en mer de Chine méridionale

Florence Parly, la ministre des Armées, a annoncé lundi la patrouille de deux bâtiments de guerre. Le sous-marin nucléaire d'attaque Émeraude et le bâtiment de soutien Seine.



Lundi 8 février, la ministre des armées, Florence Parly annoncée que deux bâtiments de la marine française ont récemment croisés en mer de Chine méridionale. Des manœuvres notables dans des eaux sources de tensions et revendiquées.
La zone de patrouille des bâtiments français en mer de Chine méridionale est hautement stratégique pour le commerce internationale. Elle est l'objet de multiples tensions. La Chine, avec sa puissance militaire maritime en pleine expansion y revendique la souveraineté. Tandis que d'autres, États-Unis en tête, revendiquent la liberté de navigation. Cela fait de cette zone une potentielle source de conflits entre les deux grandes puissances systémiques, rivales. D'autres pays y revendiquent une partie de leur zone économique exclusive. C'est le cas de l'Indonésie, Brunei, la Malaisie, les Philippines, le Viêtnam et Taïwan.

La France comme alliée des États-Unis au sein de l'OTAN. Mais aussi en tant que détentrice d'importantes zones économiques exclusives dans le Pacifique, considère depuis plusieurs années la zone Indo-Pacifique et la liberté de navigation comme des priorités. La ministre rajoute : « Pourquoi une telle mission ? Pour enrichir notre connaissance de cette zone et affirmer que le droit international est la seule règle qui vaille, quelle que soit la mer où nous naviguons »


 
L'entré en fonction de Joe Biden à la Maison Blanche coïncide fortement avec cette patrouille. Le nouveau président américain devrait, dans un avenir plus ou moins proche, réaffirmer certaines alliances après le chaotique mandat de Donald Trump.
En avril 2019, un incident naval entre la France et la Chine dans le détroit de Taïwan avait impliqué la frégate française Vendémiaire. Le détroit est une autre zone extrêmement sensible pour Pékin. Ses navires avaient alors intimé au Vendémiaire de quitter la Zone.

Victor Delhaye-Nouioua










Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!


Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest