Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Régions
02/05/2008 - 12:19

La perpétuité requise contre le meurtrier de la petite Madison


Dans son réquisitoire, l'avocat général Joachim Fernandez a décrit l'accusé Julien Carrillo comme "un monstre froid", auteur d'"un acte mécanique et inexcusable". "Je ne fais pas confiance à Julien Carrillo", a-t-il insisté. "D'autres enfants doivent être mis à l'abri s'il devait être libéré".



La réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une mesure de sûreté de vingt ans a été réclamée vendredi par l'accusation, devant la Cour d'assises des Bouches-du-Rhône, à l'encontre du ravisseur et meurtrier présumé de la petite Madison, âgée de cinq ans.

Pendant quatre jours de procès, l'accusé s'est montré incapable de s'expliquer sur les véritables raisons de son geste, commis dans le bourg provençal d'Eyguières (Bouches-du-Rhône), durant la nuit du 5 au 6 mai 2006.

Ce mécanicien de 26 ans, qui avait pourtant reconnu les faits et répond d'"enlèvement, détention et séquestration suivis de mort d'une mineure de moins de quinze ans", n'a pas su livrer les motivations réelles de son crime.

L'enfant avait disparu, suscitant une intense émotion dans ce village de 5.000 âmes. La mère avait donné l'alerte au petit matin, quand elle avait découvert l'absence de sa fille dans son lit. Gendarmes, pompiers et villageois s'étaient mobilisés trois jours durant, arpentant les collines et les champs voisins, pour retrouver Madison vivante.

Son corps inanimé avait finalement été découvert le 8 mai 2006, enveloppé dans des sacs poubelles au domicile de Julien Carrillo. Madison est morte étouffée par une boulette de papier. Depuis le début, Julien Carrillo a plaidé le "coup de folie".

"Parle, Julien dis tout!", l'a imploré mercredi sa mère, sans que sa démarche ne débouche sur l'aveu tant attendu. "Vous repartirez avec vos secrets et nous avec nos zones d'ombres", a lancé vendredi matin l'avocate du père de Madison, Me Béatrice Zavarro, dans sa plaidoirie. La défense a désormais la parole. le verdict est attendu dans l'après-midi.

Source: news.yahoo.com

Y.K/sourcesWeb



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo