Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
      


pour y être
Afrique et Moyen-Orient
28/04/2021 - 15:01

La suspension du projet gazier de Total au Mozambique

Il y a quelques mois de cela la société Total présentait un projet ambitieux d’exploitation du gaz au Mozambique. Actuellement, on en est au stade de suspension du projet avec de nombreuses raisons qui justifient cet état de choses.



Une histoire de gaz qui remonte à plusieurs décennies

Ce projet était le premier développement à terre d’une usine de gaz naturel liquéfié du pays. Le projet représentait un investissement de 20 milliards de dollars. Il s’agit du plus grand projet nécessitant une très forte mobilisation financière jamais opérée sur le continent. Une disponibilité de près de 1,8 milliard de m3 de gaz naturel et un équivalent de 12 milliards de barils de pétrole.

Les résultats issus du programme d’étude (drill stem testing) dans les champs de Prosperidade et Golfinho/Atum démontrent les opportunités exceptionnelles qu’offrent ces divers sites prospectés. Géographiquement parlant, le Mozambique est bien situé afin de répondre efficacement aux besoins des marchés de l’Atlantique et de l’Asie-Pacifique. Une production qui va les faire valoir la place de 3e exportateur de gaz derrière les États-Unis

pas de panique : il est beau bien question d’une suspension momentanée

Mais ce projet a connu un arrêt brutal suite à l’attaque des djihadistes dans la ville de Palma à une dizaine de kilomètres du site d’exploitation. 
Apparentés à l’État islamique, ces terroristes avaient attaqué la ville portuaire, faisant des dizaines de morts. Dans la panique, le site en chantier s’est vidé de tout son personnel. 
Actuellement, on note la présence des forces mozambicaines pour protéger le site de potentiels pillages. Il est encore tôt pour déterminer les conséquences sur le calendrier et sur la viabilité du projet. Par ailleurs, notons que selon les informations reçues, il est question d’une suspension. 
Cet aspect des choses se confirme par le motif évoqué. On parle d’un cas de force majeur, une notion légalement cadrée que l’on évoque quand les circonstances auxquelles vous êtes soumis ne sont pas de votre ressort et vous freine dans votre fonctionnement. Pour l’heure, on espère que le projet reprenne dans les jours à venir. 

Frank Robin










Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!


Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest