Sommaire
Faits Divers - Société
17/12/2007 - 11:42

La trésorerie-perception de Bonifacio détruite par un attentat


La trésorerie-perception de Bonifacio (Corse-du-sud) a été entièrement détruite tôt lundi par un attentat à la bombe qui a provoqué un incendie, sans faire de victime, a-t-on appris auprès des services de sécurité intérieure de l'île.



Les enquêteurs pensent que cet acte est probablement lié à la condamnation à perpétuité jeudi d'Yvan Colonna par la cour d'assises spéciale de Paris pour l'assassinat du préfet de Corse, Claude Erignac, le 6 février 1998 : "le contexte nous laisse penser qu'il y a un lien", a déclaré un policier à l'AFP.

"Sur Bonifacio, on en est à sept actions en quatre jours, probablement dues à un commando mécontent du verdict", relève-t-on au parquet d'Ajaccio.


Selon les premiers éléments de l'enquête, l'explosion, entendue autour de 04H00, serait due à une ou plusieurs bonbonnes de gaz remplies d'un mélange explosif dont la nature reste à déterminer. L'explosion a été très violente, selon les riverains. Elle a déclenché "un incendie qui a provoqué l'effondrement de la toiture", ont précisé les enquêteurs.

Compte tenu de l'ampleur des dégâts, les enquêteurs pensent que les auteurs de l'attentat ont forcé une ouverture pour pénétrer dans le bâtiment et y déposer leur bombe.

Aucune inscription n'a été retrouvée sur les lieux et aucune revendication n'a été formulée. Mais les démineurs ont retrouvé une bonbonne non explosée et espèrent pouvoir récupérer dessus quelques indices.

La section anti-terroriste du parquet de Paris a été saisie. L'enquête a été confiée à la section de recherche de gendarmerie d'Ajaccio.

Un autre attentat à la bouteille de gaz avait visé, dans la nuit de samedi à dimanche, la direction de l'équipement de Porto Vecchio (Corse-du-sud). La bouteille, déposée contre le mur de l'édifice, a explosé, occasionnant seulement de légers dégâts.

L'attentat n'a été découvert que dimanche midi par un employé.

Le sud de la Corse est particulièrement visé par la vague d'attentats qui frappe l'île depuis la condamnation d'Yvan Colonna.

Quelques heures après le verdict, la villa d'une amie du couple Erignac a été entièrement détruite par une bombe et l'incendie déclenché par l'explosion, à Calalonga près de Bonifacio. Quatre autres résidences du même hameau ont été touchées le même soir par des attentats.

Toujours dans le sud de l'île, la gendarmerie de Zicavo a été mitraillée dans la soirée de jeudi, sans faire de blessés. Six impacts de balles ont été relevés sur la façade.

Source: http://www.leparisien.fr


Yasmina Kehiha







Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images






Partageons sur FacebooK
Petites annonces