Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
19/05/2015 - 00:36

La vérité sur les migrants en Europe

L'UE a annoncé qu'une vaste opération anti-passeurs serait lancée en Méditerranée. La décision intervient après plusieurs naufrages particulièrement meurtriers ces dernières semaines. La question agite les opinions publiques européennes et les partis xénophobes se régalent et racontent que les migrants prennent le travail de leurs concitoyens. Quand les robots se chargeront du travail – et c'est pour bientôt – diront-ils que les robots prennent le travail des humains ?



La vérité sur les migrants en Europe
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
En Europe, 500 000 migrants tenteront peu-être cette année de traverser de la Méditerranée, selon l’Organisation maritime internationale (OMI). Si on choisissait de répartir l’ensemble de ces migrants sur le territoire de l’Union, indique le journal l'Humanité, " cela reviendrait à… cinq personnes pour chacune des 103 000 communes que compte l’Europe des Vingt-Huit ! "  Il n'empêche : Monsieur Toutlemonde ne semble pas prêt à accueillir les migrants qui fuient leur pays parce qu'ils y sont contraints, sans compter que la France compte plus de 36 000 communes, soit presque le tiers de communes d'Europe.

Pour tempérer, l'UE se décide à lancer une opération d'envergure. Quand on sait que les Etats-Unis ont lourdement appuyé les bombardements en Libye, on se demande pourquoi ils ne prennent pas largement part à l'opération décidée par l'UE. C'est une opération, non pas contre les migrants, ce qui serait politiquement incorrect, mais contre les passeurs. Si les pays européens voulaient véritablement lutter contre les passeurs, ils organiseraient eux-même la traversée de ces centaines de milliers de personnes qui crèvent de faim et risquent leur vie sur les rives africaines de la Méditerranée. S'ils ne le font pas, ce n'est pas qu'ils refusent de les sauver, c'est qu'ils ne savent déjà pas ce qu'ils vont faire des centaines de milliers – plutôt des dizaines de millions - d'Européens qui vont perdre très bientôt leur job grâce aux robots. Ils ne savent pas ce qu'ils vont en faire parce la perspective d'accorder un revenu minimum universel n'est pas encore devenue une nécessité impérieuse destinée à faire que Monsieur Toutlemonde ne descende pas dans la rue pour vandaliser les grandes surfaces et finalement tout ce qu'il peut trouver comme biens de consommation. Ils ont compris, les gouvernements européens, que l’afflux des migrants finirait par faire remuer les méninges de Monsieur Toutlemonde qui, s'il râle avant de réfléchir, ne va tout de même descendre dans la rue avec son fusil à pompe et, n'en déplaise à la série Les Rôdeurs, tirer sur tout ce qui ne lui ressemble pas. c'est quand-même plus simple d'organiser des manifs.

Selon Reuters, "l'Union européenne souhaite capturer les passeurs et détruire leurs embarcations au large de la Libye mais attend un feu vert des Nations unies pour pouvoir passer à l'action. Le quartier général de la mission navale européenne sera installé à Rome, l'Italie étant le pays qui reçoit le plus de migrants clandestins. Sans l'aval de l'Onu, les Européens ne pourront intervenir dans les eaux territoriales libyennes pour saisir les bateaux des passeurs. « Rien ne se passera sans un mandat de l'Onu », a souligné le ministre autrichien de la Défense, Gerald Klug." On a déjà entendu ça à propos de la Libye. En attendant: plus de bateaux, plus de migrants. Affaire à suivre.

Sylvie Delhaye S. D.






Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo