Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

Asie & Extrême Orient
17/09/2008 - 16:49

Lait contaminé: Le bilan des bébés touchés s'alourdit

PEKIN - Le scandale du lait contaminé s'étend en Chine. Le ministre de la Santé a annoncé que plus de 6.200 bébés étaient tombés malades après avoir été nourris avec un lait en poudre contaminé à la mélamine. Trois enfants en sont morts.



Environ 20% des compagnies laitières testées dans le pays ont vendu des produits contenant de la mélamine, qui est utilisée dans la fabrication de certains plastiques et riche en azote. Ce composant aurait été utilisé pour que le lait paraisse plus riche en protéines.

Trois nouvelles sociétés, dont Mengniu, principal fabricant de produits laitiers frais pour bébés, ont déclenché des procédures de rappel. De la mélamine a été retrouvée dans trois formules de lait pour bébé fabriquées en janvier dernier par Mengniu, mais l'entreprise n'a pas précisé la quantité de produits effectivement concernés, ni si le lait en poudre contaminé avait été exporté. Les deux autres compagnies concernées -Yashili et Suncare- exportaient vers le Bangladesh, le Yémen, le Gabon, le Burundi et la Birmanie.

Le ministre de la Santé Chen Zhu a annoncé lors d'une conférence de presse que 6.244 bébés étaient tombés malades après avoir consommé cette préparation. Parmi eux, 158 souffrent de graves problèmes rénaux. Il a également fait part du décès d'un troisième enfant dans la province de Zhejiang (est), sans donner d'autres précisions. Deux autres décès avaient déjà été recensés dans la province de Gansu.

Chen Zhu s'attend à ce qu'un nombre grandissant de bébés soient touchés, alors que "de plus en plus de parents emmènent leurs enfants à l'hôpital". Des soins médicaux gratuits seront apportés à tous les patients et un numéro gratuit va être mis en place. Plus de 1.300 enfants étaient toujours hospitalisés mercredi.

La première société mise en cause dans cette affaire, Sanlu, avait présenté des excuses pour avoir contaminé le lait. Il s'agit du plus important fabricant de lait en poudre du pays. Le groupe est détenu à 43% par la coopérative néo-zélandaise Fonterra. Mercredi, Fonterra a encore assuré avoir exhorté Sanlu à rappeler le lait contaminé dès qu'elle a eu connaissance du problème, il y a six semaines. Mais Sanlu n'a rappelé ses produits que jeudi dernier.

La directrice générale de la société, Tian Wenhua, a été démise de ses fonctions, avant d'être interpellée par la police, selon l'agence de presse Chine nouvelle. Quatre fournisseurs de lait ont été arrêtés. Quatre responsables de Shijiazhuang, dans la province de Hebei, où est situé le groupe, ont en outre été licenciés. Parmi eux, le maire adjoint en charge de l'Agriculture, Zhang Fawang, et le chef de l'agence municipale chargée de la sécurité des aliments et médicaments.

Selon l'Administration générale de la supervision de la qualité, ses inspecteurs ont retrouvé de la mélamine dans "69 formules de lait en poudre fabriquées par 22 compagnies". Ils ont contrôlé des échantillons de 109 sociétés qui fabriquent du lait en poudre en Chine. Soixante-six autres avaient cessé leur production avant l'apparition du scandale. La plus forte concentration a été retrouvée dans le lait de Sanlu. Désormais, 5.000 inspecteurs vont être déployés dans toutes les sociétés pour superviser de près le processus.

Cette crise embarrasse les autorités chinoises, dont le système de sécurité sanitaire des aliments avait été réformé l'an dernier après d'autres scandales. Ainsi, des substances dangereuses comme le plomb ou un antigel avaient été découverts dans des jouets ou encore du dentifrice. En 2004, un scandale avait déjà éclaboussé la production de lait en poudre. Plus de 200 enfants avaient souffert de malnutrition et une douzaine avaient trouvé la mort après avoir été nourris avec une formule qui ne contenait aucun nutriment.

Conséquence du scandale, la société danoise Arla Foods a annoncé mercredi qu'elle suspendait sa production avec une de ses joint ventures en Chine. Le groupe travaille en partenariat avec une usine de Mengniu en Mongolie, mais n'a pas précisé si cette suspension concernait cette alliance.

Source: Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel





Partageons sur FacebooK