Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Sport
07/05/2008 - 10:03

Le PSG se qualifie dans la douleur face à Amiens

Par Christophe Michel pour Yahoo


Le PSG, menacé de relégation en championnat, a souffert face à un adversaire qui évolue en Ligue 2. Il n'a fait la différence qu'à la 78e minute sur un exploit individuel du jeune Yannick Boli.



Le Paris Saint-Germain a peiné mardi avant de s'imposer 1-0 sur la pelouse d'Amiens pour se qualifier pour la finale de la Coupe de France de football.

Le match a été interrompu après un peu plus d'une demi-heure de jeu en raison d'émanations de gaz lacrymogène qui ont pénétré sur la pelouse. Elles provenaient de l'extérieur du stade, où la police avait dispersé des supporters parisiens sans billet tentant d'y pénétrer.

La rencontre a repris après une interruption d'une dizaine de minutes.

Les Parisiens ont tremblé jusqu'à la fin et ont été sauvés de la prolongation par un arrêt décisif de Jérôme Alonzo sur une frappe tendue de l'ancien Parisien Fabrice Fiorèse dans les arrêts de jeu.

"C'est une performance de gagner ici avec cette équipe-là", a déclaré l'entraîneur parisien Paul Le Guen, qui avait choisi de préserver ses titulaires pour la bataille pour le maintien et d'aligner une équipe expérimentale.

"Oui, il y a de la joie dans le vestiaire mais l'esprit est tourné vers samedi (et le match contre Saint-Etienne en Ligue 1)," a-t-il ajouté. "J'ai l'esprit clair et les pieds sur terre."

"HOLD-UP"

Jérôme Alonzo a reconnu que les Parisiens avaient eu de la chance.

"C'est un hold-up sur la deuxième mi-temps", a-t-il dit.

"Ce n'est pas l'équipe la plus méritante qui passe mais cette victoire est une récompense pour tout le monde. C'est tout bénef' pour samedi, même si on ne va pas gagner 5-0."

La deuxième demi-finale opposera mardi Lyon à Sedan (Ligue 2).

Le PSG vise désormais un doublé Coupe de la Ligue-Coupe de France.

Interrogé sur la possibilité d'incidents lors de la finale, le 24 mai au Stade de France, le président parisien Simon Tahar a assuré: "Cette finale sera une fête. Elle ne sera pas ternie."

Source: news.yahoo.com

Y.K/sourcesWeb










Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Sport






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn