Sommaire
Tribune Libre
27/08/2011 - 14:58

Le coeur des femmes en danger

Le coeur des femmes en danger; Femmes : du danger, côté coeur; Les faux médicaments envahissent les hôpitaux ghanéens; Nouvelle mise en garde sur un médicament "coupe-faim".



Notre revue de presse santé du 27 Août 2011

Le coeur des femmes en danger
Femmes : du danger, côté coeur
Contrairement à une idée reçue, ce ne sont pas les cancers, mais les maladies cardio-vasculaires qui sont la première cause de mortalité chez les femmes : ces pathologies sont à l'origine de 54 % des décès, dont 22 % sont de cause coronarienne (infarctus du myocarde) et 12 à 15 % des accidents vasculaires cérébraux. C'est pourquoi le thème "femmes et maladies cardio-vasculaires" sera l'un des fils rouges du congrès de l'European Society of Cardiology (ESC), à Villepinte (26-30 août). Et ce qui inquiète le plus les spécialistes, c'est la nette augmentation du nombre des infarctus survenant chez les femmes de moins de 50 ans. (www.lepoint.fr)

Les faux médicaments envahissent les hôpitaux ghanéens
Selon l'Organisation mondiale de la santé, 30% des médicaments en vente au Ghana sont contrefaits. lPS Africa révèle le 25 août 2011 qu'après les marchés, ces médicaments ont même investi les hôpitaux du pays. Le responsable de l'organisation des pharmaciens du Ghana Alex Dodoo a expliqué que les médicaments contrefaits ont été surtout utilisés par des patients sous traitement antibiotique. Après un premier traitement qui s'avère inefficace, ces derniers s'en remettent aux contrefaçons. (www.slate.fr)

Nouvelle mise en garde sur un médicament "coupe-faim"
L'Epitomax, dont 90 000 boîtes sont vendues chaque mois, est utilisé comme coupe-faim et comme produit d'amaigrissement en dehors de toute autorisation de mise sur le marché pour cet usage, affirme samedi le directeur de l'Afssaps, Dominique Maraninchi, dans un entretien à La Provence. "Dans une lettre aux médecins et aux professionnels de santé, nous rappelons que les effets indésirables de ce médicament sont bien connus et fréquents", dit-il. "Prendre ces risques pour maigrir au lieu de se faire suivre normalement est grave. Le médicament n'est pas un jeu", ajoute-t-il. (www.lexpress.fr)

Sources: Yahoo News

Référencement Internet et création de sites Web ICI










Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar






Partageons sur FacebooK
Petites annonces