Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
26/08/2007 - 00:01

Le discours de Royal ''irréel'' et ''sans un mot'' sur le social

Le sénateur de l'Essonne Jean-Luc Mélenchon, représentant de la gauche du PS, a jugé samedi le discours de rentrée de l'ex-candidate socialiste Ségolène Royal "irréel" et déploré le peu de références, selon lui, aux questions sociales dans cette allocution.



Le discours de Royal ''irréel'' et ''sans un mot'' sur le social
M. Mélenchon estime dans un communiqué "surprenant" que le discours de Mme Royal à Melle (Deux-Sèvres) soit "sans un mot concret sur les questions sociales qui percutent l'actualité des salariés".

Il dit aussi "craindre que la dénonciation du fait que +l'annonce de la réforme ce n'est pas l'accomplir+ soit comprise davantage comme un encouragement que comme une condamnation des mesures prises" par Nicolas Sarkozy depuis son entrée en fonctions.

"Tout cela", estime-t-il, "est assez irréel et passe à côté du reproche essentiel qui lui a été adressé : n'avoir pas obligé Sarkozy au débat sur le contenu de son programme social et n'avoir pas défendu notamment les augmentations de salaires ou la réduction du temps de travail auquel elle a affirmé ne pas croire elle-même !"

Le sénateur dénonce encore "un discours consternant sur les droits conditionnés par le respect de devoirs", s'alarmant de voir cette "théorie" étendue selon lui au "droit à la santé".

M. Mélenchon se satisfait néanmoins de ce que la présidente de Poitou-Charentes n'ait pas dans son discours "esquivé" le débat interne entre socialistes. "Il lui reste à accepter qu'on la contredise sans prendre cela pour une attaque personnelle", lance-t-il, en jugeant que "le moment de l'explication de fond commence".

Jean-Luc Mélenchon a indiqué cette semaine qu'il ne se rendrait pas à l'université d'été socialiste de La Rochelle (31 août-2 septembre), qui ne serait plus qu'"une cérémonie mondaine à usage personnel du premier secrétaire" François Hollande.

Nicolas Maury







Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK