Sommaire
France
17/09/2015 - 23:08

Le financement participatif en plein essor

Chacun peut maintenant proposer son projet sur un site de financement participatif et éviter l'habituel recours aux établissements financiers. Avec le partage plutôt que l'achat de biens de consommation, le financement participatif ou crowdfunding donne un aperçu de ce que sera demain sous ses meilleurs aspects. En france, le financement participatif connaît un essor impressionnant. Revue de presse :



Le financement participatif en plein essor
Le financement participatif soumet ses idées pour grandir
Le financement participatif a plus que doublé en France au premier semestre par rapport à la même période en 2014, a annoncé l'association qui regroupe la plupart des plates-formes françaises en dévoilant jeudi 15 propositions, fiscales ou réglementaires, pour le développer encore.
Quelque 133,2 millions d'euros ont été collectés au premier semestre … "On est toujours sur un rythme de croissance annuelle de 100%", a dit Nicolas Le Sur, président de FPF, lors d'une conférence de presse. "A partir de ça, on a réfléchi à plusieurs propositions qui pourraient assez facilement se mettre en oeuvre et permettraient d'aller plus loin pour développer le secteur", a-t-il ajouté, en rappelant le retard sur la Grande-Bretagne où le "crowdfunding" a représenté 2,3 milliards d'euros en 2014. (Reuters)

Les sites de finance participative veulent transformer l’essai
Pour accélérer le tempo, l’association formule une série de propositions. « Nous souhaitons attirer l’attention sur les barrières à lever pour poursuivre le développement du crowdfunding en France, explique Nicolas Lesur, le président de Financement participatif France. Nous avons échangé sur ces sujets avec Bercy. Les pouvoirs publics semblent vouloir poursuivre ce qu’ils ont amorcé en réglementant notre secteur. »
Depuis le 1er octobre 2014, le gouvernement a en effet fixé un cadre au financement participatif. Pour exercer cette activité, les sites doivent choisir un statut plus ou moins contraignant (intermédiaire en financement participatif, conseiller en investissements participatifs…), sous la surveillance de l’Autorité des marchés financiers (AMF) ou de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). (lemonde.fr)

Crowdfunding : 15 propositions pour doper un secteur qui a encore doublé de taille
Concernant le don, l’association souhaiterait, entre autre, ouvrir le financement participatif aux collectivités territoriales et à leurs établissements. Ce qui pourrait servir pour la rénovation de bâtiments ou pour les musées par exemple.
La fiscalité fait partie des mesures phares pour soutenir le crowdfunding sous forme de prêt. FPF propose notamment de prendre en considération les éventuelles pertes qui seraient déduites des intérêts reçus, seul le solde serait ensuite imposé (au barème progressif de l’IR plus 15,5% de prélèvements sociaux). L’association demande également de supprimer le seuil maximum de 1.000 euros par prêteur et par projet, ainsi que celui de 1 million d’euros d’emprunt maximum pour un projet. (capital.fr)

Henri Vario-Nouioua









Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn