Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
24/01/2011 - 11:13

Le gouvernement opposé à la légalisation de l'euthanasie et actus France

Le gouvernement opposé à la légalisation de l'euthanasie - Renault a de multiples certitudes sur l'espionnage - Décret publié sur la suspension des allocations pour absentéisme - L'ISF aurait rapporté plus que prévu à l'État en 2010 - Eva Joly presse Nicolas Hulot de se décider pour les primaires - Des milliers d'anti-IVG défilent à Paris - Les partenaires sociaux négocient sur l'assurance chômage et les retraites



Le gouvernement opposé à la légalisation de l'euthanasie et actus France
Le gouvernement opposé à la légalisation de l'euthanasie
Le gouvernement français s'opposera à la proposition de loi légalisant l'euthanasie adoptée la semaine dernière par la commission des Affaires sociales du Sénat, a annoncé lundi Xavier Bertrand. Le ministre de la Santé s'exprimait sur un texte qui doit être examiné par la chambre haute en séance plénière mardi. "Je ne suis pas favorable à ce texte, je serai moi-même au Sénat demain soir pour défendre la position du gouvernement", a déclaré Xavier Bertrand sur BFM TV et RMC. ""Je ne suis pas favorable à l'euthanasie." Ce n'est pas une conception partisane qui doit l'emporter ici, a-t-il ajouté, prônant l'application de la loi Leonetti de 2005 prévoyant le développement des soins palliatifs. "Certains nous disent: 'les Français sont majoritairement favorables à l'euthanasie'", a fait valoir Xavier Bertrand. Ce n'est pas vrai. Il faut tout lire dans les sondages. Les Français veulent qu'on accompagne et qu'on évite les douleurs mais qu'on soit dans une logique où on ne change pas de système." En Europe, l'euthanasie est légale en Belgique, aux Pays-Bas, en Suisse et au Luxembourg. La situation est plus floue en Allemagne, où aucune peine ne la sanctionne. Le texte adopté mardi dernier par la commission du Sénat est né de la fusion de trois propositions de loi issues de trois groupes politiques différents (Parti socialiste, UMP et Parti communiste-Parti de gauche) déposées ces deux dernières années. (Reuters)

Renault a de multiples certitudes sur l'espionnage
Renault a des preuves "multiples" dans l'affaire d'espionnage industriel dont sont soupçonnés trois cadres, a déclaré dimanche le PDG du groupe, Carlos Ghosn. Il a assuré que ce dossier n'affecterait "en aucun cas" les projets de Renault dans le domaine des véhicules électriques. "Nous avons des certitudes. Si on n'avait pas de certitudes, nous n'en serions pas là", a déclaré Carlos Ghosn sur TF1. Prié de préciser les preuves dont dispose le groupe, il a répondu : "Elles sont multiples et c'est bien pourquoi nous avons déposé une plainte contre X." L'avocat de l'un des trois cadres soupçonnés avait auparavant appelé le dirigeant à apporter des preuves de ses accusations, en dénonçant le flou du dossier et "une formidable campagne de communication" de Renault. "Nous interpellons le président de Renault pour qu'il apporte des preuves", avait déclaré à Reuters Me Pierre-Olivier Sur, l'un des défenseurs de Michel Balthazard, un des trois cadres mis à pied. Carlos Ghosn a répondu qu'il appartenait à la justice d'évoquer cette question. "Nous allons collaborer et nous allons être très discrets sur cette affaire", a-t-il dit. Le ministre de l'Industrie, Eric Besson, a déclaré dimanche sur radio J que le groupe aurait dû informer l'Etat beaucoup plus tôt, au lieu d'attendre la fin de son enquête interne. (Reuters)

Décret publié sur la suspension des allocations pour absentéisme
Le décret d'application permettant la suspension des allocations familiales en France pour absentéisme scolaire a été publié dimanche au journal officiel et entrera en vigueur lundi. Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a assuré qu'il s'agissait d'une simple amélioration d'une mesure qui existe depuis 1959 et que la politique contre l'absentéisme scolaire était "globale et équilibrée". "Les uns et les autres cherchent à caricaturer la politique du gouvernement", a-t-il dit dimanche sur Europe 1. "Oui, je suis favorable à la suspension des allocations familiales" en cas d'absentéisme scolaire, a ajouté Luc Chatel. Nicolas Sarkozy avait annoncé en avril lors d'un discours sur la sécurité que les allocations familiales seraient "systématiquement" suspendues en cas d'"absentéisme scolaire injustifié". Selon le texte du député UMP des Alpes Maritimes, Eric Ciotti, un élève ayant été absent plus de quatre demi-journées par mois, sans justification, recevra un avertissement. Le directeur de l'établissement en informera l'inspecteur d'académie qui rencontra les parents tout en saisissant le président du Conseil général afin que soit mis en place un contrat de "responsabilité parentale". (Reuters)

Cote de popularité au beau fixe pour Carla Bruni
rance Soir. Pour 68% des personnes interrogées, l'épouse du chef de l'Etat représente bien la France à l'étranger et 56% des sondés estiment qu'elle a "une influence positive" sur Nicolas Sarkozy. (Reuters)

L'ISF aurait rapporté plus que prévu à l'État en 2010
L'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) a rapporté nettement plus que prévu au budget de l'Etat en 2010, selon Les Echos, à paraître lundi. Le gouvernement prévoyait des rentrées fiscales de 3,5 milliards d'euros lors du vote de la loi de finances initiale pour 2010, une estimation revue à 4,1 milliards lors du collectif budgétaire de fin d'année. Or, le chiffre définitif avoisine finalement les 4,5 milliards, selon Les Echos, soit 400 millions de plus que prévu. "Cette bonne nouvelle pour les finances publiques confirme que l'économie française sort progressivement de la crise, tirant à la hausse le marché immobilier et la Bourse", écrit le quotidien. (Reuters)

Eva Joly presse Nicolas Hulot de se décider pour les primaires
Des milliers de Belges ont défilé dimanche dans les rues de Bruxelles pour réclamer un gouvernement, plus de sept mois après les élections législatives de juin. Les manifestants étaient invités à s'habiller de blanc, couleur de l'espoir, en référence à la Marche blanche de 1996 qui avait réuni 300.000 personnes réclamant une meilleure protection des enfants après l'arrestation du pédophile Marc Dutroux. Depuis la victoire du parti nationaliste flamand N-VA aux élections législatives, les dirigeants des partis politiques sont en désaccord sur l'ampleur d'un transfert de compétences du fédéral aux régions. Les francophones redoutent qu'un nouveau transfert soit un pas vers l'éclatement de la Belgique. "Je suis ici parce que nous voulons montrer aux dirigeants politiques que les choses doivent changer (...) Ce sont les hommes politiques qui tentent de faire éclater le pays. Je suis contre la séparation de la Belgique", explique Laurent de Leeuw, 36 ans, qui défile avec son fils de cinq ans. Au cours des deux derniers mois, les marchés financiers se sont inquiétés de l'impasse, ce qui a entraîné pour la Belgique une augmentation du coût de ses emprunts. Les économistes estiment que l'absence de nouveau gouvernement empêche le pays d'adopter les réformes nécessaires pour réduire sa dette et les investisseurs se demandent si la Belgique ne finira pas par avoir besoin d'un plan de sauvetage. (Reuters)

Des milliers d'anti-IVG défilent à Paris
Des milliers de personnes ont défilé dimanche après-midi à Paris à l'appel d'un collectif d'associations opposées à l'avortement. Les participants à la septième "Marche pour la vie" sont venus de toute la France à l'occasion du 36e anniversaire de la loi Veil qui a légalisé en France l'avortement et dont ils réclament l'abolition. Partis de la place de la République, ils ont marché jusqu'à celle de l'Opéra derrière une banderole proclamant "Unis pour défendre la vie". Les organisateurs revendiquent 25.000 à 30.000 manifestants, dont de nombreux jeunes "mobilisés par des réseaux sociaux sur internet". L'affluence "est en forte croissance par rapport à 2010. Les manifestants ont convergé de toute la France, rejoints par des délégations étrangères de plusieurs pays européens", déclarent-ils dans un communiqué. (Reuters)

Les partenaires sociaux négocient sur l'assurance chômage et les retraites
Les partenaires sociaux tiendront lundi leur première séance de négociations sur la convention d'assurance chômage, qui arrive à échéance fin mars. Ils poursuivront également, mercredi, leurs discussions pour adapter les régimes de retraites complémentaires à la nouvelle réforme et assurer leur financement. Ces négociations vont s'ouvrir alors que la direction de l'UNEDIC, dans ses prévisions financières publiées jeudi dernier, table sur un redressement des comptes de l'assurance chômage "d'une ampleur de +4,3 milliards d'euros", entre la fin de cette année et la fin 2014.
Dans un communiqué, l'UNEDIC précisait baser ses prévisions sur "des hypothèses d'évolution du PIB de +1,7% en 2012, +1,6% en 2013 et +1,8% en 2014, en conformité avec le consensus des économistes". Sur cette base, l'assurance chômage "pourrait présenter un déficit de 0,2 milliard d'euros en 2012, puis un excédent en 2013 et 2014 (+1,4 et +3,2 milliards d'euros)", selon l'UNEDIC. "Au total, la situation financière de l'assurance chômage amorcerait un redressement d'une ampleur de +4,3 milliards d'euros entre fin 2011 et fin 2014. L'endettement net pourrait être ramené à 6,7 milliards d'euros fin 2014", précisait le communiqué, alors que le déficit cumulé fin 2011 devrait atteindre 11 milliards d'euros. (Reuters)

Source : Yahoo Actualités





Ryma Mendy









Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League