Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.


Rss
pour y être



L'Economie en temps réel et en continu
03/12/2008 - 19:12

Le pétrole passe sous la barre des 45 dollars

Londres- Les cours du pétrole sont tombés mercredi sous le seuil symbolique de 45 dollars le baril pour la première fois depuis février 2005, après des données américaines confirmant la gravité de la crise économique.



Le pétrole est tombé en milieu d'échanges européens à 44,87 dollars, un niveau plus atteint depuis février 2005, après la parution de données confirmant la gravité de la crise économique aux Etats-Unis.

A New York, il a touché 46,42 dollars, un plus bas depuis février 2005 également.

Par rapport à leurs records du mois de juillet (147,50 dollars à Londres et 147,27 dollars à New York), les prix du pétrole ont abandonné plus de 100 dollars, soit 70% environ de leur valeur.

Les cours avaient déjà perdu plus de sept dollars lors de deux séances précédentes, minés par la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de maintenir sa production malgré la contraction de la demande dans les pays industrialisés, ainsi que par une série de données économiques calamiteuses.

Dernière mauvaise nouvelle en date, la baisse de l'activité dans les services aux Etats-Unis s'est intensifiée brutalement en novembre, selon l'indice des directeurs d'achats du secteur publié mercredi.

"Les données économiques mondiales et les prévisions économiques ont été très sombres depuis le début de la semaine, et elles ont fourni aux +baissiers+ des arguments pour pousser à la baisse les prix du pétrole", a ainsi souligné Nimit Khamar, de la maison de courtage Sucden.

Un autre élément a également accéléré la spirale baissière des prix : l'Opep aurait non seulement déçu les attentes du marché en maintenant sa production au même niveau samedi au Caire, mais elle aurait en outre fort mal respecté les baisses de production décidées à l'automne, selon des chiffres publiés mercredi.

"Une étude réalisée suggère que l'Opep n'a respecté qu'à 66% sa promesse de réduire de 1,5 million de barils", rapporte ainsi Nimit Khamar.

Ce chiffre serait donc bien inférieur à ce qu'affirme l'Opep. Lors d'une réunion du cartel samedi dernier au Caire, le président de l'Organisation, l'algérien Chakib Khelil avait déclaré que les réductions de production décidées en septembre et en octobre (de 500.000 barils/jour puis 1,5 mbj, soit 2 mbj au total) avaient été appliquées à 80%.

L'attention des opérateurs était tournée mercredi vers les Etats-Unis, où le département américain de l'Energie devrait révéler vers 15H35 GMT un nouvel étouffement des réserves pétrolières.

Vers 15H25 GMT, le pétrole cotait à 45,12 dollars à Londres et 46,57 dollars à New York.


Source: Yahoo News

Awa Diakhate







Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don: