Quantcast
Sommaire
EditoWeb MagaZine
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub        pub

soyez-y!

Europe
09/07/2022 - 01:13

Le premier ministre Boris Johnson paie le mécontentement lié à la sortie du Royaume-Uni de L’UE.

Le gouvernement de Boris Johnson se vide, mettant l’homme dans une situation assez critique pour son poste. Il s’accroche et ne veut laisser aucune chance de réjouissance à ses détracteurs. Le départ de l’Union Européenne du pays conduite par lui n’est apparemment pas encore pardonné.



Des démissions pour fragiliser Boris Johnson !

La stratégie semble ne pas atteindre ses objectifs pour le moment puisque l’homme ne baisse pas les bras. Il pouvait s’attendre à tout sauf au départ premièrement des ministres Sajid Javid et Rishi Sunak respectivement ministre de la santé et ministre des finances. Deux portefeuilles stratégiques du gouvernement en ces temps de crise économique et sanitaire. L’un après l’autre, ces derniers signent leur départ prenant pour raison la succession des scandales dans le gouvernement.

03 secrétaires d’Etat et plusieurs autres cadres les ont emboités les pas le jour suivant, c’est-à-dire le mercredi. On estime à environ une douzaine le total des collaborateurs ayant abandonné Boris Johnson en quelques heures. C’est fort stressant pour le premier ministre. La dernière démission assez accusatrice est celle de John Glen qui affirme clairement ne plus faire confiance à Boris Johnson.

Pourquoi tant d’acharnement contre Boris Johnson ?

La raison apparente qui n’est pas des moindre peut bien aussi cacher une autre politique. Il faut reconnaître avant tout, que le comportement peu responsable de Boris Johnson est dénoncé depuis toujours. C’est d’ailleurs l’argument le plus évoqué par les démissionnaires. Il faut se rappeler de l’organisation de cette fameuse fête en plein confinement. C’est aussi la nomination de Chris Pincher, ce cadre accusé d’attouchements sur deux hommes.

 C’est d’ailleurs en s’excusant pour cette " erreur" qu’il reçoit comme une épée dans le dos les deux démissions du mardi. Le comble serait la crise de confiance entre lui et ses collaborateurs. Plusieurs doutent de sa crédibilité en ce qui concerne les réalisations. Il y aurait de graves erreurs et des questions de crédibilité. 

Au-dessus de toutes ses accusations légitimes, n’est –il pas en train de payer le prix du « Brexit » ? C’est bien possible puisqu’il ne bénéficie d’aucune indulgence depuis le départ du Royaume-Uni de l’Union Européenne. La moindre erreur est taclée et amplifiée.
L’homme est pourtant déterminé à aller jusqu’au bout malgré tout. Il a sa méthode à lui : « présenter ses excuses ; continuer son chemin ». Ça lui marche pour l’instant, mais jusqu’à quand malgré ses soutiens ?

Frank Robin



Lu 145 fois






Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest