Quantcast
Sommaire
Afrique et Moyen-Orient
30/03/2022 - 19:34

Le retour des attentats dans les villes israéliennes

Pendant que le conflit en Ukraine capte toutes les attentions, c’est celui israélo-palestinien qui fait parler de lui. Un retour des attentats dans certaines villes israéliennes où régnait depuis un moment une situation sécuritaire acceptable.



Onze victimes d’attaques armées en une semaine

C’est un retour déplorable des attaques dans les villes israéliennes qui se remarque. A Tel-Aviv, cinq personnes ont été abattues par un palestinien. Un acte condamnable qui porte à 11 le nombre de cas pendant la semaine. Les autorités Israéliennes signalent pour la seule semaine trois attentats pour onze victimes. Quatre personnes ont trouvé la mort le 22 Mars 2022 suite à une attaque de voiture-bélier et au couteau à Beersheba. Le 27 Mars 2022 fut le tour de deux policiers au cours d’une fusillade à Hadera. C’est l’Etat Islamique (EI) qui revendique plus tard cet acte avant celui du 30 Mars 2022 où un palestinien tue cinq autres personnes à Bnei Brak.  

Réaction des autorités israéliennes

Selon le rapport rendu public par les autorités en charge de la sécurité israélienne, il s’agirait des agents arabes israéliens de l’Etat Islamique. Ces assaillants seraient en provenance d’Umm al-Fahm, une ville arabe dans le Nord. Si les assaillants ont été neutralisés, les autorités israéliennes présentent aux familles des victimes leurs sincères condoléances. Ils souhaitent par ailleurs prompt rétablissement aux citoyens blessés au cours de ces actes qui se répètent malheureusement dans le temps. 
Pour le premier ministre israélien, c’est le moment plus que jamais de combattre le terrorisme. Il a, à ce sujet réuni les autorités sécuritaires et déclaré : « les forces de sécurité sont à l’œuvre. Nous allons combattre le terrorisme d’une main de fer... » Pour ce dernier, Israël est à l’épreuve d’une vague de terroristes arabes meurtriers.

Réaction de l’autorité Palestinien 

Pour Mahmoud Abbas, ce sont des actes qui ne font que fragiliser le processus de paix entre Israël et la Palestine. Il condamne fermement ces attentats. 

Contexte des attaques terroristes en Israël

Il faut reconnaître que la période est significative en ce qui concerne ces actes. Avec la multiplication des rencontres ces derniers jours pour maintenir la paix, il fallait s’attendre à des répliques du genre. Le mois du "Ramadan" est très souvent un moment de tension que les autorités à divers niveaux travaillent à maîtriser chaque année. On se souvient encore des affrontements de l’année 2021 entre la sécurité israélienne et des manifestants palestiniens. L’esplanade des mosquées qui se trouvent dans les parties dites "occupées" sont en ces périodes sous haute surveillance. Faut-il vivre les mêmes scènes chaque année pendant le mois de Ramadan ?

Frank Robin










Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!


Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest