Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être

France
01/09/2015 - 21:34

"Le stage est fini", un livre qui étrille François Hollande

On comprend dès la 4° de couverture que le livre de Françoise Fressoz, journaliste du Monde, "Le stage est fini" à sortir mercredi, n'est pas tendre avec le président de la république. Reste à savoir si la dureté des propos contenus dans le livre relève de l'exercice imposé ou si, véritablement, le président a raté plus de la moitié de son quinquennat. Quant à François Hollande, on se doute qu'il se fiche comme de l'an quarante de ce qu'on écrit à son sujet sauf si ça lui est utile. C'est tout l'intérêt d'un livre d'entretiens : on s'en sert pour poser les arguments de campagne. C'est ainsi qu'il se défausse assez adroitement en regrettant qu'une frange de la gauche n'ait pas admis que certaines des réformes qu'il a menées n'étaient pas de gauche bien qu'utiles pour le pays. A propos de Nicolas Sarkozy, tout en regrettant d'avoir supprimé la hausse de tva mise en place début 2012, il précise qu'il est le candidat le moins rassembleur du pays. Revue de presse:



"Le stage est fini", un livre qui étrille François Hollande
Hollande regrette que la gauche française ne soit pas "mature"
Le livre de Françoise Fressoz est cruel pour le président, comme en témoigne la quatrième de couverture : un règne qui "n’est jusqu’à présent qu’une succession d’épisodes tragi-comiques", "la domination exercée par 'Mutter Merkel' sur une France rongée par ses déficits, les négociations burlesques que le monarque se croit obligé de conduire avec des ministres qui ne dissimulent pas leur mépris à son égard", etc. (Reuters)

Hollande l’admet: il n’aurait pas dû supprimer la TVA Sarkozy
Mais il assume pleinement son «choix le plus lourd», à savoir «l’acceptation du traité européen» qu’il assurait vouloir renégocier pendant la campagne de 2012. Et «la rupture avec la majorité intervient là, pas plus tard». «J’ai accepté le traité pour situer la France au cœur de l’Europe et non en marge», se défend-il, rejetant les appels de ceux, à gauche, qui prônaient un «affrontement avec Merkel». «Qu’est-ce que ça aurait changé ? Je n’aurais obtenu aucun gain sur le plan budgétaire, j’aurais créé une déstabilisation dans la zone euro, j’aurais suscité une marginalisation de la France», dit-il. (liberation.fr)

Pourquoi M. Hollande a décidé de se faire le champion des baisses d’impôts
En promettant un geste fiscal quelques jours avant l’université d’été de La Rochelle, le chef de l’État espérait sans doute donner quelque satisfaction à sa majorité. Les confidences rapportées par notre collaboratrice Françoise Fressoz, dans ce livre qui revisite les trois premières années du quinquennat en mettant l’accent sur les errements de la politique économique conduite depuis 2012, aident donc à comprendre pourquoi M. Hollande, à vingt mois de la présidentielle, a décidé dorénavant de se faire le champion des baisses d’impôts. (lemonde.fr)

Henri Vario-Nouioua










Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 20:31 Implant de cartilages du genou

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:





+ DE NEWS


FACEBOOK

Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb

ANNONCEURS


Voyants, medium, astrologues, guérisseurs...
L'amour, la chance, le succès, la mort, le bien-être personnel, l'harmonie familiale, le mauvais œil.
Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn