Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Humeurs - Rumeurs
21/07/2011 - 20:06

Le tactile et Legitimix

Le tactile et Legitimix - Une tablette tactile Android se vend pour deux tablettes Apple - Anonymous prétend avoir piraté des bases de données de l'OTAN - Une faille critique dans l'indexation de Google corrigée - Legitmix invente l'achat de musique à prix variable.



Le tactile et Legitimix
Une tablette tactile Android se vend pour deux tablettes Apple
Strategy Analytics vient de mettre en ligne son bilan des tablettes tactiles pour le deuxième trimestre 2011. Si Apple mène toujours la danse, les tablettes Android commencent enfin à percer. Et surprise, les produits sous Windows sont en troisième position, devant la BlackBerry PlayBook de RIM.L'évolution en un an est très nette. Le marché est ainsi passé de 3,5 millions d'unités livrées à 15,1 millions cette année. En 2010, Apple captait 94 % du marché. En 2011, 61 %. Cela reste très élevé, mais la montée en puissance des tablettes Android est évidente. Android grimpe grimpe grimpe. Avec 4,6 millions d'unités livrées, Android est à peu de choses près deux fois plus petit que l'iPad d'Apple tournant sous iOS. Il faut dire que le nombre de tablettes sous Android est très élevé. Rien que la liste des grands constructeurs est impressionnante : Samsung, Dell, Acer, ASUS, Motorola, LG, etc. Et certaines se vendent par centaines de milliers par trimestre. En toute logique, et avec la sortie des futures tablettes Android de Sony et d'autres constructeurs (Amazon ?), l'OS de Google basé sur Linux devrait rattrapé voire surpasser l'iPad d'ici la fin de l'année, ou l'année prochaine.(pcimpact.com) Apple fait du saut a  
L’élastique sans élastique?


Anonymous prétend avoir piraté des bases de données de l'OTAN
Le collectif d'hacktivistes Anonymous dit s'être introduit, jeudi 21 juillet, dans les bases de données de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN). Sur le site de micromessagerie Twitter, le collectif explique disposer de un gigaoctet de données, mais affirme qu'il serait 'irresponsable' de publier la plupart d'entre elles. Anonymous renvoie toutefois vers un document d'une dizaine de pages, au format PDF, avec l'en-tête 'confidentiel OTAN'. Le groupe dit avoir utilisé une simple 'injection SQL' pour réaliser son piratage. Cette technique consiste à exploiter une faille, par exemple des formulaires d'un site Web, pour injecter un code malveillant directement dans une base de données, et obtenir l'accès à des parties protégées sur le site. ANONYMOUS, CONSIDÉRÉ COMME MENACE. Dans un rapport publié au mois de juin, l'OTAN qualifiait le collectif Anonymous de menace grandissante. 'Anonymous devient de plus en plus sophistiqué, et pourrait potentiellement pirater des dossiers sensibles gouvernementaux, militaires, ou d'entreprises', précise le document.(lemonde.fr) Ho la belle faille.

Une faille critique dans l'indexation de Google corrigée
James Breckenridge, un développeur spécialisé dans dans l’indexation des moteurs de recherche, a découvert récemment une faille critique dans le moteur de recherche de Google. Elle permettait en effet à un webmaster utilisant les outils d’indexation du site de faire supprimer n’importe quelle page de l’index de Google.Concrètement, cela signifie qu’une entreprise a pu se servir de cette faille pour supprimer les pages de ses concurrents de l’index, et ainsi améliorer son classement. La faille vient du fait que le service ne demande pas de confirmation avant de valider la suppression d’une page. Il était ainsi possible de supprimer une page n’appartenant pas au webmaster émettant la demande.(tom'sguide.fr) Ho la belle faille.

Legitmix invente l'achat de musique à prix variable
Difficile pour un DJ ou artiste peu connu d’obtenir les droits des morceaux qu’il souhaite inclure dans un mix ou sampler pour sa chanson. Legitmix a trouvé un moyen ingénieux de se passer de cette étape laborieuse tout en permettant au consommateur de payer sa musique moins cher. En toute légalité. Il est des concepts très originaux qui ne sont pas toujours faciles à expliquer, mais qui sont d’une ingéniosité certaine. Le service musical Legitmix en fait certainement partie. Il part d’un constat simple : les jeunes DJs (ou peu réputés) peinent très souvent à « clearer » les droits d’auteur de leurs mixes. Derrière ce terme technique employé par la profession se cache l’action de négocier avec les ayants droit l’utilisation des titres utilisés au sein d’une compilation mixée ou d’un morceau dans lequel il aurait été samplé. Cette démarche représente souvent la croix et la bannière pour les artistes n’étant pas signés par un label ou ne disposant pas d’une cellule juridique pouvant s’en occuper. Legitmix a donc eu une idée très ingénieuse : proposer au consommateur d’acheter tous les titres composant le mix du DJ. Ainsi, les droits d’auteur sont respectés et l’artiste peut se concentrer sur sa création sans avoir à se préoccuper de questions juridiques. Concrètement, le mix est proposé à seulement un dollar auquel vient s’ajouter le prix des chansons y figurant.(tom'sguide.fr) Pas chère et légitime.

Source: Yahoo actualités


Emmanuel Nouioua








Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar






Partageons sur FacebooK
Petites annonces