Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
19/01/2011 - 16:34

Les Soudanais du Sud ont massivement voté pour leur indépendance et news d'Afrique

Les Soudanais du Sud ont massivement voté pour leur indépendance - La Suisse gèle les avoirs de Gbagbo et de Ben Ali - Egypte: un fonctionnaire tente de s'immoler - Côte d'Ivoire: échec de la médiation de l'UA - Afrique du Sud: chasse à l'homme pour retrouver deux Français - Tunisie: libération de 1.800 détenus de droit commun - Un procès en appel pour "l'Angolagate" sans Jacques Chirac - Un avertissement pour le chef de la Ligue arabe - Le Conseil de sécurité vote l'envoi de renforts en Côte d'Ivoire



Les Soudanais du Sud ont massivement voté pour leur indépendance et news d'Afrique
Les Soudanais du Sud ont massivement voté pour leur indépendance
Les habitants du sud du Soudan ont massivement voté en faveur de leur indépendance, selon un sondage réalisé mercredi par Reuters auprès des électeurs de sept des dix Etats de la région semi-autonome. Ces résultats, confortés par une participation de plus de 90%, étaient largement attendus après les accords de paix qui ont mis fin en 2005 à plusieurs décennies de conflit entre le gouvernement central de Khartoum et les rebelles sudistes. Les premiers résultats du référendum de la semaine écoulée font état d'une participation de plus de 90% dans la plupart des Etats du Sud. Les résultats officiels ne sont pas attendus avant le début du mois de février. Les dirigeants du Sud-Soudan ont invité leurs compatriotes à s'abstenir de toute manifestation de liesse prématurée et d'attendre la publication des résultats officiels définitifs. (Reuters)

La Suisse gèle les avoirs de Gbagbo et de Ben Ali
La Suisse a gelé mercredi les avoirs du président sortant ivoirien, Laurent Gbagbo, et de l'ancien chef de l'Etat tunisien, Zine ben Ali. "Le Conseil fédéral (gouvernement) a décidé lors de sa réunion d'aujourd'hui de geler les fonds en Suisse de l'ex-président tunisien et de son entourage, avec effet immédiat", a dit la ministre des Affaires étrangères et présidente de la Confédération helvétique, Micheline Calmy-Rey lors d'une conférence de presse à Berne. Le Conseil fédéral a également décidé de geler les avoirs de Laurent Gbagbo, qui se maintient au pouvoir en Côte d'Ivoire bien que la communauté internationale ait certifié la victoire de son rival Alassane Ouattara à l'élection présidentielle du 28 novembre dernier. Ces décisions s'appliquent également à leur entourage, a déclaré Micheline Calmy-Rey. Aucun des deux pays n'a demandé d'entraide judiciaire à l'heure actuelle, a-t-elle ajouté. L'ordonnance, valable pour trois ans, entre en vigueur avec effet immédiat. Micheline Calmy-Rey, qui est socialiste, a déclaré que "la Suisse veut éviter que (ses) centres financiers servent à dissimuler illégalement des fonds" publics détournés. Ces dernières années, la Suisse s'est employée à améliorer son image et à faire oublier qu'elle a pu être un havre pour les fonds de certains autocrates. (Reuters)

Egypte: un fonctionnaire tente de s'immoler
Un salarié de 35 ans de la compagnie nationale de l'eau a tenté mercredi de s'immoler par le feu au Caire. Hazim Abdel-Fattah s'est aspergé d'essence devant le siège du gouvernorat, dans le centre de la capitale égyptienne, mais les badauds ont empêché qu'il ne se transforme en torche vivante, dit-on auprès de la sécurité. C'est la quatrième tentative de ce genre signalée cette semaine en Egypte, un pays frappé par une envolée des prix des denrées de base, une pénurie d'emplois, la pauvreté et un régime autoritaire. Une demi-douzaine d'immolations ou de tentatives d'immolation par le feu ont été enregistrées en Egypte depuis la "révolution du jasmin" en Tunisie déclenchée par le suicide, le 17 décembre, d'un jeune chômeur diplômé à qui les autorités avaient confisqué son étal de fruits et légumes. Des cas similaires ont été rapportés en Algérie et en Mauritanie. (Reuters)

Côte d'Ivoire: échec de la médiation de l'UA
Le Premier ministre kényan a annoncé mercredi l'échec de la mission de médiation de l'Union africaine en Côte d'Ivoire pour résoudre la crise née de l'élection présidentielle du 28 novembre. "Malgré des discussions approfondies avec M. Laurent Gbagbo et avec le président élu Alassane Ouattara, qui se sont prolongées très tard dans la nuit, j'ai le regret d'annoncer que les progrès requis ne se sont pas matérialisés", a déclaré à la presse Raila Odinga, s'exprimant à l'aéroport d'Abidjan avant son départ. "Le temps est compté", a-t-il ajouté à propos des efforts pour tenter de sortir pacifiquement de l'impasse politique en Côte d'Ivoire. "A moins qu'il (le camp Gbagbo) obéisse à l'appel et accepte de créer un environnement propice à un dialogue pacifique, les amis de la Côte d'Ivoire pourraient être forcés de prendre d'autres mesures (...) requérant de nouvelles sanctions économiques et financières, voire un recours à la force", a-t-il dit. Il s'agit des propos les plus sévères portés par un médiateur étranger depuis le début de la crise ivoirienne il y a une dizaine d'années. Raila Odinga a imputé explicitement l'échec des pourparlers à Laurent Gbagbo, en reprochant au président sortant de ne pas avoir tenu sa promesse de lever le blocus militaire de l'hôtel du Golf, à Abidjan, où son rival Alassane Ouattara vit retranché sous la protection des casques bleus de l'Onuci. (Reuters)

Afrique du Sud: chasse à l'homme pour retrouver deux Français
La police sud-africaine a mobilisé des hélicoptères, des équipes cynophiles et une centaine d'hommes pour retrouver un couple de Français soupçonnés d'avoir abattu un policier. La police soupçonne Philipe Nenière et sa femme d'avoir ouvert le feu vendredi dernier sur des policiers cherchant à les expulser de leur ferme pour non paiement du loyer, près de Sutherland, à 270 km au nord-est du Cap. Ils auraient tué un policier et en auraient blessé un autre. "Ils peuvent survivre plusieurs semaines parce qu'ils sont bien entraînés à cela", a déclaré un officier de police à Reuters. Les deux Français en question sont des "survivalistes" - personnes qui s'entraînent à la survie en cas de catastrophe. Les policiers pensent que le couple a pris la fuite dans des collines avec plusieurs armes à feu. (Reuters)

Tunisie: libération de 1.800 détenus de droit commun
Les autorités tunisiennes ont libéré mercredi 1.800 détenus de droit commun condamnés à des peines n'excédant pas six mois de prison, a annoncé l'agence de presse gouvernementale TAP. Ils étaient incarcérés dans divers établissements carcéraux du pays. Lors de l'annonce du nouveau gouvernement d'union nationale lundi, le Premier ministre de transition Mohamed Ghannouchi s'est engagé à libérer tous les détenus d'opinion. Les remises en liberté apparaissent comme un signe d'apaisement après les troubles sociaux qui viennent de secouer la Tunisie, provoquant la chute du président Zine el Abidine ben Ali vendredi, après 23 ans de pouvoir autoritaire. Les manifestations continuaient mercredi. (AP)

Un procès en appel pour "l'Angolagate" sans Jacques Chirac
Le procès en appel à Paris de 21 protagonistes présumés de ventes d'armes à l'Angola entre 1993 et 1998, lourd d'enjeux diplomatiques et économiques, se tiendra sans Jacques Chirac, cité comme témoin par la défense. Dans une lettre lue mercredi par la cour à l'ouverture des débats, l'ancien chef de l'Etat invoque la Constitution et considère que l'immunité qui couvre les actes décidés en qualité de président, ainsi que le principe de séparation des pouvoirs, l'empêchent de venir déposer. Les deux principaux acteurs de ce trafic présumé, Pierre Falcone et Arcadi Gaydamak, condamnés tous deux en première instance à six ans de prison ferme, ainsi que l'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua, sanctionné de trois ans de prison dont un ferme et 100.000 euros d'amende, sont notamment rejugés. Arcadi Gaydamak et Charles Pasqua avaient cité Jacques Chirac comme témoin car ils considèrent qu'il a été informé des ventes d'armes en cause dans l'affaire, et qu'il est par ailleurs à même de les blanchir d'autres faits. Plusieurs autres témoins importants cités par la défense, comme l'ancien secrétaire général de l'Elysée Dominique de Villepin, et plusieurs anciens ministres de la Défense, ont annoncé leur intention de ne pas venir, invoquant divers motifs. (Reuters)

Un avertissement pour le chef de la Ligue arabe
Le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa a lancé ce mercredi un message  à l'ouverture d'un sommet économique de l'organisation à Charm-el-Cheikh en Egypte. Dans une intervention passionnée, Amr Moussa a lancé une mise en garde aux dirigeants de la région, soulignant que la colère des populations avait atteint des niveaux sans précédent. "Les citoyens arabes sont dans un état sans précédent de colère et de frustration", a-t-il déclaré. Faisant le lien entre le soulèvement tunisien et la détérioration des conditions économiques dans l'ensemble du monde arabe, il a exhorté à un renaissance arabe pour en sortir les populations. "L'âme arabe est détruite par la pauvreté, le chômage et la récession", a-t-il tonné. "Nous avons tous cela présent à l'esprit", a-t-il ajouté devant les 20 dirigeants et autres représentants réunis sur les bords de la Mer rouge. La révolution tunisienne, ses conséquences et la possibilité d'effet-domino et de contagion dans le monde arabe sont au coeur de ce sommet, prévu de longue date et qui aurait dû être consacré à des questions économiques. Plusieurs personnes se sont immolées en Algérie et en Egypte, à l'image du jeune chômeur diplômé tunisien dont le geste désespéré fut le détonateur de la révolution qui chassa du pouvoir l'autocrate Zine el Abidine Ben Ali après 23 ans de règne sans partage. Et des milliers de personnes ont depuis manifesté en Jordanie, en Egypte, en Libye, à Oman et au Yémen récemment, certains explicitement en solidarité avec les Tunisiens. (AP)

Le Conseil de sécurité vote l'envoi de renforts en Côte d'Ivoire

Le Conseil de sécurité des Nations unies a approuvé mercredi à l'unanimité l'envoi de 2.000 casques bleus en renfort en Côte d'Ivoire. La Russie, qui avait émis des réserves sur le projet de résolution, s'est finalement rangée au point de vue des 14 autres membres du Conseil. (Reuters)

Source : Yahoo Actualités





Ryma Mendy







Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar






Partageons sur FacebooK
Petites annonces