Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L'Economie en temps réel et en continu
13/05/2008 - 11:08

Les comptes courants français en déficit de 2,5 milliars d'euros


Pour janvier, la Banque de France (BdF) a légèrement revu à la hausse le déficit, passé de 2,5 milliards d'euros à 2,6.



Le déficit des comptes courants de la France s'est fortement creusé en mars, à 2,5 milliards d'euros en données corrigées des variations saisonnières, après un déficit de 1 milliard (révisé à la hausse) en février, a annoncé mardi la Banque de France.

En mars, le déficit des échanges de biens se creuse à -4,1 milliards d'euros après -3,3 milliards en février et -3,6 milliards en janvier.

L'excédent des échanges de services connaît également une dégradation de 0,6 milliard, à 1,3 milliard d'euros après 1,9 milliard en février "sous l'effet d'une baisse du solde des redevances", explique la BdF.

Celui des revenus se dégrade aussi très légèrement, à 2,3 milliards d'euros après 2,4 milliards en février.

"Dans le compte financier, les sorties de capitaux au titre des investissements directs doublent par rapport au mois précédent, à -14 milliards", après -7,1 milliards en février, souligne la BdF.

Les investissements français à l'étranger sont en forte hausse à 20,4 milliards, dont 12,3 milliards d'opérations en capital social (contre moins de 4 milliards en janvier et février).

Les investissements étrangers en France connaissent eux aussi une progression, à 6,4 milliards d'euros, après 2,7 milliards en février.

"A l'opposé du mois précédent, les investissements de portefeuille se soldent par des sorties nettes de capitaux (-8,9 milliards après +18,9 milliards), sous le double effet d'une reprise des achats de titres étrangers par les résidents et d'un ralentissement des achats de titres français par les non-résidents", souligne la BdF.

"Pour le deuxième mois consécutif, les produits financiers dérivés présentent un solde fortement positif (8 milliards, après 11,5 milliards en février), à mettre en relation avec des opérations financières intra-groupe au sein de la zone euro", poursuit-elle.

Les "autres investissements" se soldent par des entrées nettes de 24,4 milliards, qui tiennent principalement aux opérations des IFM (Institutions financières et monétaires), note aussi la Banque de France.

Source: news.yahoo.com


Y.K/sourcesWeb






Y.K/sourcesWeb

Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK