Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
23/09/2014 - 22:06

Les djihadistes présumés n'ont pas été arrêtés

Flou, cafouillage, confusion … C'est ainsi qu'est commentée l'entrée en France de trois hommes, français ou résidents, de retour de Syrie via la Turquie. Pendant l'après-midi, les chaînes de télévision en continu ont titré «les trois djihadistes présumés, … arrêtés à leur arrivée à l'aéroport» etc. etc. Un présentateur (de hot news) très réactif commentait même l'info en supposant que la police, qui les avait arrêtés, ne croirait pas un mot de la version qu'ils donnaient de leur séjour et selon laquelle ils avaient été incarcérés en Syrie. Il apparaît ce soir que ces trois messieurs sont rentrés chez eux tranquillement. Les chaînes de télévision et les médias qui ont relayé leur arrestation se méfieront, pendant quelques jours, de la précipitation dans laquelle les plonge perpétuellement la concurrence impitoyable à laquelle elles se livrent et que les téléspectateurs cautionnent passivement. On aurait pu espérer, en effet, que les chaînes d'infos en continu donnent beaucoup d'infos et non pas toujours les mêmes en boucle. Point presse à 22h30:



Les djihadistes présumés n'ont pas été arrêtés
Confusion sur le sort de trois djihadistes français présumés: La confusion la plus totale régnait mardi soir sur le sort de trois présumés djihadistes français arrêtés en Turquie, dont le mari de Souad Merah, la soeur de Mohamed Merah, qui seraient rentrés en France sans être interpellés par la police. Dans un premier temps, le ministère de l'Intérieur avait annoncé mardi que ces trois hommes avaient été interpellés à l'aéroport d'Orly en provenance de Turquie dans le cadre d'une enquête liée à une filière djihadiste en Syrie. (Reuters)

Cafouillage et mauvaise com lors du retour de trois djihadistes présumés en France: Il s'agit de Abdelouahed Baghdali, mari de Souad Merah et connu des services de police, Imad Djebali, ami d'enfance de Mohamed Merah à Toulouse et considéré comme le chef de la filière d'Artigat, du nom d'un village d'Ariège et un troisième homme domicilié à Albi, où une autre filière djihadiste, dans laquelle gravitaient également d'anciens proches du tueur de Toulouse, a été démantelée cet été. ILS SONT «LIBRES DE LEURS MOUVEMENTS». En réalité, les trois hommes « sont bien rentrés en France cet après-midi et sont libres de leurs mouvements », a indiqué au Monde Pierre Dunac, l'avocat d'Imad Djebali. « J'ai eu mon client au téléphone vers 16 heures », précise-t-il. Contrairement à ce qui a été annoncé, « ils n'ont pas été interpellés à leur descente d'avion à Orly, mais se tiennent prêts à répondre aux questions des enquêteurs ».Les trois individus qui s'étaient rendus aux autorités turques il y a trois semaines après plusieurs mois dans les rangs de l'Etat islamique ont été acheminés vers Istanbul depuis leur centre de rétention ce mardi matin. Ils devaient voyager à bord d'un vol Air France pour Paris, mais le commandant de bord a refusé de les embarquer. Ils ont donc pris un autre vol et ont atterri à Marseille. (lemonde.fr)

Comment 3 djihadistes présumés ont échappé à la police française: ... une source policière assurait ensuite qu'ils n'étaient pas arrivés comme prévu sur le sol français. Une source aéroportuaire expliquait alors que l'avion dans lequel ils étaient censés se trouver avait été "intercepté sur le tarmac" à son arrivée à Orly mais qu'ils n'étaient pas à bord, le commandant ayant refusé de les embarquer en raison de l'absence des documents administratifs turcs nécessaires. Peu après, deuxième coup de théâtre : deux des avocats toulousains des présumés djihadistes assuraient qu'ils étaient bien arrivés en France, après avoir pris un autre avion. Selon leurs dires, eux-mêmes ont été surpris de ne pas avoir été interpellés à leur arrivée, dans un aéroport de province non précisé par les avocats. "Le ministère de l'Intérieur a, à mon avis, dégainé un peu trop vite [...]. Ils n'ont pas du tout été arrêtés. Ils sont dans la nature, prêts à s'expliquer, à être interrogés", a déclaré l'un des avocats, Me Apollinaire Legros-Gimbert. Me Pierre Dunac a confirmé cette version : "Aussi incroyable que cela puisse paraître, c'est la réalité". "Ils ont voyagé avec leur passeport. Ils n'ont pas été inquiétés à leur arrivée", a-t-il assuré. (tempsreel.nouvelobs.com)

Henri Vario-Nouioua









Flashback :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League