Sommaire
France
19/06/2008 - 10:38

Les enfants majeurs de parents séparés voient peu leur père


Lorsqu'un couple se sépare, le maintien de fortes relations entre l'enfant et chacun des deux parents devient plus difficile. Devenus adultes, les enfants résident le plus souvent près de leur mère, avec qui ils ont été le plus proches enfant, et ce sont les relations avec le père qui sont les plus affectées.



Près de la moitié des enfants majeurs de parents séparés ne voient jamais leur père si celui-ci est ouvrier ou employé non qualifié, contre 13% des enfants de cadre, selon une étude de l'Insee rendue publique jeudi.

Lorsqu'on les interroge, les pères divorcés se disent d'ailleurs peu satisfaits des relations avec leurs enfants adultes alors que c'est moins le cas des mères.

L'enquête réalisée par l'Insee et l'Ined à l'automne 2005 auprès de 10.079 personnes de 18 à 79 ans, révèle que les pères de milieu modeste ont de plus grandes difficultés à garder des relations avec leur enfant.

46% d'enfants majeurs de parents séparés, dont le père est ouvrier ou employé non qualifié, ne le voient jamais, contre 13% d'enfants de cadre. 19% le voient au moins une fois par mois, contre 48% de ceux qui ont un père cadre.

Le milieu social de la mère pèse aussi, mais moins : 78% des enfants de mère cadre la voient au moins une fois par mois contre 61% quand la mère n'a jamais travaillé.

Et l'absence totale de relation entre un enfant adulte et sa mère reste marginale (9%).

La distance géographique pénalise tous les pères, mais les ouvriers et employés ont plus de mal à surmonter cet obstacle.

Lorsque les parents sont séparés, les enfants majeurs habitent plus souvent loin de leur père (48% à plus de deux heures, contre seulement 20% quand les parents sont ensemble).

Dans les milieux plus aisés, la distance est moins un obstacle car elle est banalisée par les études supérieures des enfants ou la profession des parents, sans compter bien sûr l'aspect financier, mieux pesant dans les couches aisées de la population.

D'autres éléments interviennent dans les relations entre enfants adultes et parents séparés, comme l'âge de l'enfant au moment de la séparation.

Après une rupture, la moitié des pères vivent une séparation précoce avec l'enfant. Un enfant adulte de couple séparé sur deux a cessé de vivre avec son père avant sa majorité, contre seulement un sur cinq avec sa mère.

La séparation est plus souvent précoce pour les pères ouvriers ou employés que pour les cadres.

Les recompositions familiales sont aujourd'hui fréquentes puisque 68% des enfants majeurs de parents divorcés ont vu leur mère se remettre en couple et 79% ont vu leur père faire de même, selon l'enquête.

Si, pour la mère, la remise en couple n'a pas d'incidence sur ses relations avec son enfant adulte, celles-ci sont fréquemment rompues avec le père quand celui-ci a une nouvelle compagne : 29% des enfants dont le père s'est remis en couple ne le voient jamais, contre 22% de ceux dont le père est resté seul.

Source: news.yahoo.com

Y.K/SourcesWeb









Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn