Sommaire
Sénégal d'Aujourd'hui
08/12/2008 - 12:39

Les étudiants fustigent et interpellent Wade !

TAMBACOUNDA- Ils n’ont pas fait dans la dentelle en débarquant en masse samedi dernier, pour décrier leurs dures conditions d’existence à Dakar, synonyme d’échec dans les études.



Les étudiants et élèves ressortissants de la région de Tambacounda interpellent le président Wade qui leur aurait promis depuis un an quelque chose pour leur hébergement, ainsi que certaines autorités locales insensibles à leurs difficultés. L’Association des Etudiants et Elèves Ressortissants de la Région de Tambacounda a tenu à exprimer sa gratitude à l’endroit de l’ONG « La Lumière » qui n’a cessé de les épauler.

Les étudiants et élèves ressortissants de Tambacounda à Dakar sont très remontés contre le président Wade et certaines autorités locales. « Depuis plus d’un an, le président de la république a bien voulu nous recevoir en audience au cours de laquelle il nous a fermement promis quelque chose allant dans le sens de la résolution de notre épineux problème d’hébergement. Il nous avait mis en rapport avec son directeur de cabinet qui nous a à son tour mis en rapport avec Souleymane Ndéné Ndiaye que nous ne parvenons pas à voir depuis lors.

La conséquence, c’est que ce sont des centaines de camarades qui jettent l’éponge, compte tenu des difficultés dans lesquelles nous baignons. » expliquera Mamadou Made Dramé, le président de l’association qui soutiendra avoir « compris le jeu de Wade qui a tout de suite mis les étudiants de Kédougou dans d’excellentes conditions parce que la contrée regorge d’importantes ressources minières qui l’intéressent au plus haut point »

Le millier d’étudiants ressortissants de Tambacounda a fustigé cette pratique discriminatoire consistant à les « isoler de leurs camarades et frères de Kédougou, acte loin à leurs yeux de renforcer le sentiment d’unité nationale ».Depuis plus de deux ans, les autorités en charge de l’éducation ont promis elles aussi l’érection à Tambacounda d’un collège universitaire régional. Pour les jeunes étudiants, dormir dans des mosquées, le ventre creux est synonyme d’échec mais « malgré tout, d’aucuns parviennent à réaliser des performances » clameront-ils, non sans avoir vivement déploré les abandons en série de certains de leurs camarades à bout de souffle. Certaines autorités locales, dont le maire nous ont épaulé, car Souty Touré nous a cette année remis une subvention de deux millions de nos francs.

D’autres demeurent insensibles à nos multiples sollicitations. » ajoutera le président Dramé qui n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude à l’endroit du secrétaire exécutif d l’ONG « La Lumière » dont la structure n’a cessé de les appuyer. Ibrahima Sory Diallo qui les a accueillis ce samedi laissera entendre qu’il est de son devoir d’être à leur écoute compte tenu de la philosophie de son organisation. « Nous avons avec eux tenté de diagnostiquer leurs problèmes d’hébergement, de restauration et de transport et identifié des alternatives que nous sommes en train de consigner sous forme de plan stratégique.

Mon ami directeur de l’Agence Régionale de Développement et moi-même sommes sur le point d’identifier des sources possibles de financement, là-dessus, nous comptons sur le programme social minier car nous ne faisons point de différence entre les régions de Kédougou et de Tambacounda qui sont indissociables » dira-t-il.

Les élèves et étudiants ressortissants de la région de Tambacounda broient du noir, et ils ont en vue une série de manifestations lucratives dont les recettes serviront à trouver un logement.


Source: Rewmi


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel






Partageons sur FacebooK
Petites annonces