Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Europe
06/05/2019 - 13:49

Les européens se préparent à aller aux urnes mais pour faire quoi?

Peut être faut il examiner le fonctionnement de l'UE et ses pouvoirs. En quoi les élections européennes sont-elles importantes alors que les mouvements fédéralistes semblent en recul aux motifs que l'UE porterait atteinte aux souverainismes. Dans les faits, bien qu'elle ait le droit d'initier des directives et des règlements, un puissant moyen de fixer l'ordre du jour. La commission propose, les députés européens et le Conseil des ministres (membres gouvernements des 28 pays) décident...à l’unanimité!



Les européens se préparent à aller aux urnes mais pour faire quoi?
On estime à 374 millions le nombre de personnes en âge de voter aux élections européennes qui verront les députés européens élus pour un mandat de cinq ans. Contesté pour la première fois en 1979, le vote est aujourd'hui pris plus au sérieux que jamais. Les politiciens pro- et anti-UE considèrent les élections comme un tremplin pour prendre le contrôle de l'agenda de l'Europe. Le président français Emmanuel Macron a déclaré que le concours sera décisif au moment le plus périlleux pour l'Europe depuis la seconde guerre mondiale. Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán voit une chance de promouvoir sa "démocratie peu libérale".

Entre-temps, les partis traditionnels ont été ébranlés par des sondages montrant que les partis de centre-droit et de centre-gauche perdront leur majorité de sièges acquise depuis 40 ans. Alors que les populistes anti-UE gagneront des sièges, ils ne parviendront probablement pas à s'emparer des hautes sphères de l'autorité parlementaire. Certains dirigeants de l'UE rejettent également le récit polarisant de Macron contre Orbán d'une bataille pour l'avenir de l'Europe.

Quel qu'en soit le résultat, le Parlement européen jouera un rôle important dans l'élaboration des cinq prochaines années de l'UE, alors que le bloc sera aux prises avec la dégradation de l'environnement, la croissance économique chancelante, les banques endettées, la migration, la montée de la Chine, l'instabilité du président américain, ses propres divisions internes et son recul démocratique - et bien sûr le Brexit.

Quel qu'en soit le résultat, le Parlement européen jouera un rôle important dans l'élaboration des cinq prochaines années de l'UE, alors que le bloc sera aux prises avec la dégradation de l'environnement, la croissance économique chancelante, les banques endettées, la migration, la montée de la Chine, l'instabilité du président américain, ses propres divisions internes et son recul démocratique - et bien sûr  Brexit.
Après avoir été tourné en dérision en tant que forum de discussion, le Parlement européen a acquis d'importants pouvoirs dans le processus législatif de l'UE. Les 751 eurodéputés du Parlement européen et les 28 gouvernements de l'UE font des lois. Contrairement au mythe populaire, la Commission européenne - la "Bruxelles" des tabloïds - ne fait pas du droit communautaire, bien qu'elle ait le droit d'initier des directives et des règlements, un puissant moyen de fixer l'ordre du jour. La commission propose, les députés européens et le Conseil des ministres (membres gouvernementaux des 28 pays) décident.

Le Parlement européen "codécide" des lois sur le marché unique européen, l'agriculture, la pêche, l'énergie, l'environnement, la protection des données, la migration et des dizaines d'autres domaines politiques. Le Parlement est exclu de certaines décisions : Les gouvernements de l'UE protègent avec zèle leurs pouvoirs en matière de fiscalité et de politique étrangère de l'UE.

L'UE n'a aucun rôle législatif à jouer sur de nombreuses questions qui importent le plus aux électeurs, telles que les services de santé, les écoles et le logement.

Dans les domaines où le Parlement n'a pas de pouvoir législatif, il fait largement usage de son programme. Les députés européens ont adopté 438 résolutions depuis 2014, depuis les appels à la réduction des ventes d'armes à l'Arabie Saoudite jusqu'aux appels à la lutte contre le racisme à travers le continent.

Le Parlement a également une influence considérable dans le contrôle des institutions de l'UE - en 1999, ses actions ont provoqué la chute de l'ensemble de la Commission européenne à la suite d'un scandale de corruption impliquant l'ancien Premier ministre français Édith Cresson. L'affaire Cresson a été un moment décisif pour l'UE, montrant que les députés européens avaient un réel pouvoir sur l'exécutif européen.

Les eurodéputés individuels gagnent du pouvoir et de l'influence en tant que membres d'un groupe politique - de grands blocs transnationaux qui unissent les eurodéputés en fonction de leurs perspectives politiques. Le parlement actuel compte huit groupes, allant de l'extrême droite à l'extrême gauche.

Le groupe le plus important est le parti populaire européen de centre-droit, actuellement dirigé par le démocrate-chrétien allemand Manfred Weber. La deuxième en importance est l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates, dont le leader est le social-démocrate allemand Udo Bullmann.


Henri Vario-Nouioua