Sommaire
France
17/04/2008 - 11:52

Les habitudes des femmes maghrébine décortiquées

Par Hanan Ben Rhouma pour Afrik.com


Une étude sur les habitudes de consommations des femmes originaires du Maghreb en France : une première. 91% d’entre elles estiment avoir « des besoins spécifiques du fait de leur origine ». C’est ce que révèle une étude d’Ak-a, agence d’études et de conseil en ethnomarketing, qui publie ses premiers chiffres sur les habitudes des consommatrices d’origine maghrébines en France. Contacté par Afrik.com, Didier Mandin, directeur de l’institut, a souhaité nous éclairer davantage sur cette étude.



Sur le terrain, les enquêteurs d’Ak-a ont eu fort à faire. Le panel de 8000 personnes que l’entreprise a recensées en ligne depuis sa création, fin 2005, lui a été précieux. Les sites afro-français ont aussi apporté une aide non négligeable dans le recrutement des participantes à l’étude. Voilà comment Ak-a s’y est pris pour mener le sondage en mars dernier. Grâce à ces méthodes, l’agence spécialisée sur les « Afro-Français », a su réunir un panel de 649 répondantes originaires du Maghreb vivant en France. Elles viennent majoritairement d’Algérie (52,5%) et du Maroc (37,4%). En revanche, la répartition géographique de ces femmes est assez équitable (45% de province contre 55% de la région Ile de France).

A cette occasion, 649 femmes ont été interrogées. « La cosmétique nous intéressent particulièrement. On a donc recruté beaucoup de femmes », répond Didier Mandin, directeur de l’agence en ethnomarketing. Il précise au passage que c’était aussi plus facile. La plupart sont jeunes. En effet, près de 83% d’entre elles ont entre 18 et 24 ans. Selon M. Mandin, « il est plus difficile d’obtenir des réponses de la part de personnes plus âgées. Il faut dire que les jeunes sont plus accessibles. On redresse la barre du pourcentage en étant sur le terrain. Mais cette affirmation est valable pour les panels de toutes sortes. »

Des perspectives alléchantes

Ak-a se penche sur cinq secteurs d’activité : les médias, la cosmétique, la grande distribution, la téléphonie et les services financiers. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : « 91 % des femmes originaires du Maghreb estiment avoir des besoins spécifiques du fait de leur origine. » Dans le secteur agro-alimentaire, 83,5 % déclarent avoir des besoins spécifiques. D’ailleurs, 74% d’entre elles pensent que l’offre des produits « halal » en grande surface est insuffisante. Les femmes interrogées (75%) jugent qu’elles sont sous-représentées dans les médias.

Lire la suite: http://www.afrik.com/article14118.html

Y.K/sourcesWeb









Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn