Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L. Robotti Séville
26/02/2008 - 18:19

Les jeudis flamencos du centre culturel Cajasol



Maria Pagès : Le flamenco, un art sans frontière.

La danseuse et chorégraphe Sevillanne au sommet de son développement artistique a produit récemment sa plus grande oeuvre. Un spectacle inspiré de son idée très personnelle sur le flamenco, celui d'un art sans frontières. Après un début de carrière parmi des compagnies flamenca, elle a su se distinguer et imposer ses propres créations, qui lui valent aujourd'hui une reconnaissance international. Grâce à son ouverture à d'autres cultures et son envie de faire voyager cette art elle a modifié son flamenco, et peut-être, lui doit-ont aujourd'hui l'ouverture à l'évolution que connais cet culture vouée au départ a rester familiale et traditionnelle. "...Le flamenco est l'exemple d'un art qui a le pouvoir de briser les frontières entre cultures, peuples et religions différentes afin de s'unir..." dit-elle.
Avec ses 6 oscars en poche gagnées depuis 1996 pour meilleure chorégraphe et meilleure danseuse elle présente aujourd'hui son spectacle intitulé "divinas palabras" (mots divins) à l' échelle internationale ou l'accompagne 7 autres danseurs et 5 musiciens qui tour à tour montrent leurs talents. Sans oublier ses origines Maria Pagès et sa compagnie étaient jeudi 21 février dans le théâtre de la fondation Cajasol de Seville où le public la connait bien. On a pu voir une Maria Pagès habillée seulement de robes rouges, nous livrer un spectacle au style personnel de haut niveau. Les autres danseurs dont 4 hommes et 3 femmes ont eux aussi mis en scène avec professionnalisme la chorégraphie où l'un est l'echo de l'autre et où on a pu sentir le sol vibrer provoqués par les "golpes" de pieds qui forment le rythme de cette danse particulière. Le spectacle exécuté avec passion n'a pas seulement mis au devant de la scène les danseurs mais aussi les chanteurs et les guitaristes. A la fin du spectacle lorsque la salle se rallumait ont entendait le public s'exprimer avec des "eso es flamenco!!" ( ça c'est du flamenco!!) et des " mucho arte, mucho arte..." (beaucoup d'art, beaucoup d'art...) et il n'y aura rien d'autre à ajouter.

Programme des

Jeudi 6 mars 21h00 El pele et José Angel Carmona "convergeance"
Jeudi 31 mars 21h00 Toni el pelao et la Uchi "flamenco pur"
Jeudi 27 mars 21h00 La Tobala, el Junco, Pedro Sierra et Sergio Monroy "rencontres"
Jeudi 3 avril 21h00 Fernando Romero "flamenco dansé par un homme"
Jeudi 17 avril 21h00 Maria del mar moreno " Jerez pur essence"
Jeudi 24 avril 21h00 Santiago Lara avec Mercedes Ruiz " le sentier de l'impossible"
Jeudi 8 mai 21h00 Lola Greco et la compagnie Greco "entre l'opéra et le flamenco"
Jeudi 15 mai 21h00 Rafael de Utrera et Carmen Lozano " évocation"
Jeudi 22 mai 21h00 Manolo Franco " rencontre"
Jeudi 29 mai 21h00 José Menesen pansequito Macanita et Angelita Vargas "festival de cloture"

Centre Culturel Cajasol c/ Laraña, 4 Séville. pour plus d'informations : 95 450 82 00


Lauren Robotti






Lauren Robotti

Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK