Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.


Rss
pour y être



Internet
20/08/2011 - 17:07

Les mamies restent en ligne

Les mamies restent en ligne; Ces mamies qui prennent la défense des réseaux sociaux; Ces supercookies qui espionnent nos ordinateurs; La segmentation des offres Internet fixe arrive: l'illimité en danger.



Notre revue de presse internet du 20 Août 2011

Les mamies restent en ligne
Ces mamies qui prennent la défense des réseaux sociaux
Après la jeunesse des quartiers défavorisés, David Cameron va-t-il se mettre à dos le troisième âge ? Au plus fort des émeutes londoniennes, le 11 août, le Premier ministre britannique s'est prononcé pour une limitation de l'usage des réseaux sociaux, comprenez Facebook, Twitter ou Google+. Un appel au couvre-feu numérique plutôt surprenant de la part de celui qui célébrait en février le rôle joué par Facebook et Twitter dans le Printemps arabe. Car bien souvent ces tentatives d'étouffement sont contournées... Et les citoyens crient à juste titre à la censure, ce qui ajoute la liberté d'expression à leurs revendications. À la manière de ces mamies californiennes qui, le 15 août, ont hurlé aux atteintes répétées contre la liberté de parole en Grande-Bretagne comme aux États-Unis. "Hey les Brits ! Bas les pattes sur Internet ! Hey BART ! Ne coupez pas nos mobiles", pouvait-on lire sur un panneau brandi par une de ces manifestantes new age. (www.lepoint.fr) Rien d'étonnant, les personnes agées sont souvent seules chez elles et n'ont souvent qu'internet pour leur tenir compagnie ou avoir des nouvelles de leurs enfants et petits-enfants. On ne peut pas leur enlever ce droit!

Ces supercookies qui espionnent nos ordinateurs
Les cookies sont des petits fichiers installés sur l'ordinateur d'un internaute à la demande des sites qu'il visite. En récoltant l'adresse IP, le type de navigateur, ou certaines informations sur l'internaute, ils permettent de faciliter la navigation. Il s'agit par exemple de garder en mémoire un nom d'utilisateur pour ne pas avoir à perdre du temps en ayant à le taper à chaque visite. Pour protéger la vie privée des internautes, ces cookies sont censés pouvoir être supprimés facilement. Les navigateurs laissent d'ailleurs à la disposition de leurs utilisateurs des modes d'emploi pour y procéder, comme le font ici Google Chrome ou Mozilla. Or, le Wall Street Journal explique que des sites américains très populaires comme Hulu.com ou MSN.com ont mis au point des "supercookies", qui permettent de conserver les données des visiteurs quand ils avaient effacé leurs cookies. (www.atlantico.com) Peut-on réellement penser que nous avons une vie privée sur internet? Autant être fou!

La segmentation des offres Internet fixe arrive: l'illimité en danger
La division des forfaits internet résidentiel se rapproche à grands pas. Notre confrère Owni a en effet dégoté un document de travail de la Fédération Française des Télécom (FFT), dont les membres principaux sont Orange, SFR et Bouygues Télécom. Free n'en fait cependant pas partie. Or en fin de document, on retrouve un tableau particulièrement explicite.Comme vous pouvez le voir, ce tableau, nommé « Proposition de découpage par gamme pour le fixe » copie en quelque sorte le modèle de l'internet mobile. On y retrouve notamment une colonne « Plafond de consommation » ainsi qu'une colonne expliquant les conséquences d'un dépassement de ce plafond. À l'instar du mobile, on retrouve donc les très connus « réduction de débit ou blocage » de la ligne. Mieux encore, la partie en marron parle de limitation de téléchargement par session, ainsi que de bloquer la VoIP, le P2P et les Newsgroups à une certaine catégorie d'abonnés. (www.pcinpact.com) Retour au temps de cromagnon!

Source: Yahoo News

Référencement Internet et création de sites Web ICI









Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don: