Sommaire
France
23/05/2008 - 11:51

Les médecins libéraux réclament des exonérations face à la flambée au carburant


Le porte-parole du CNPS, Michel Chassang, a précisé vendredi à l'Associated Press que cette revendication concernait les praticiens en secteur-1, dont les tarifs sont opposables et fixés par la Sécurité sociale, et non les médecins en honoraires libres "qui ont la possibilité de répercuter la hausse sur les honoraires qu'ils demandent".



Les médecins libéraux réclament à leur tour des exonérations face à la flambée du prix des carburants. Le Centre national des professions de santé (CNPS) a exigé vendredi que les caisses d'assurance maladie et le gouvernement prennent des "mesures d'urgence" pour les praticiens "qui exercent au domicile des patients", et se déplacent donc avec leur véhicule personnel.

"Alors que le prix du baril de pétrole atteint un niveau record, une flambée des prix des carburants va, une fois encore, lourdement pénaliser les libéraux de santé", estime le CNPS, intersyndicale des médecins libéraux, dans un communiqué.

"Au moment où le gouvernement (...) soutient plus que jamais les soins de proximité, et à l'heure du développement de l'hospitalisation et du maintien à domicile, aucune mesure n'est prise pour compenser le poids toujours plus conséquent des carburants dans les charges des libéraux de santé", dénonce le CNPS.

Et d'évoquer une situation "insupportable financièrement pour les professions qui exercent au domicile des patients et rendent ainsi un service important à nos concitoyens, car ils ne peuvent pas répercuter cette charge sur le prix de leurs actes".

L'organisation "demande solennellement au gouvernement et aux caisses de prendre des mesures d'urgence: exonération de TIPP ou exonérations fiscales", ainsi que la "revalorisation de la valeur des actes à domicile et des frais de déplacement".

"On n'est pas les seuls concernés, mais comme on est en tarif opposable et bloqué, les professionnels de santé font aujourd'hui des visites à domicile à perte", a précisé le Dr Chassang. Selon lui, les médecins généralistes, les infirmières libérales et les kinésithérapeutes qui interviennent au domicile des patients sont touchés, ainsi que les praticiens spécialisés dans le transport sanitaire "qui, eux, font des kilomètres".

"Nous sommes les seuls à ne pas pouvoir répercuter cette hausse sur nos prix", a déclaré Michel Chassang. "On veut donc des mesures pour répercuter cette hausse vertigineuse". "Pour l'instant", a-t-il ajouté, "on souligne le problème. Mais on ne va pas rester longtemps les bras croisés".

Source: news.yahoo.com

Y.K/sourcesWeb









Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn