Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être

Faits Divers - Société
08/11/2007 - 13:11

Les policiers en gréves sont sans armes ni téléphones mobiles

Les officiers de police en gréve, manifestent ce jeudi leur mécontentement en déposant leurs téléphones mobiles et leurs armes dans les bureaux de leurs chefs de service à l'appel de leurs deux principaux syndicats.



C'est une mobilisation très forte qui entend dénoncer le mépris avec lequel est traitée une catégorie de policiers incontournable", assure Patrice Ribeiro, secrétaire national de Synergie Officiers.

Même tonalité du côté du Syndicat national des officiers de police (SNOP), majoritaire au sein d'un corps qui compte 12.000 membres. "L'administration nous prend pour des imbéciles et revient sur les accords qui avaient été signés en 2004", dénonce David Barbas, son porte-parole.

La grogne des lieutenants, capitaines et commandants de police trouve son origine dans les conditions du passage au statut de cadre A prévu à partir du 1er janvier 2008. "On nous demande une disponibilité accrue mais celle-ci se fait sans aucune contrepartie financière", constate Patrice Ribeiro. "Nous ne sommes pas taillables et corvéables à merci".

Unis dans le combat, le SNOP et Synergie Officiers demandent notamment une revalorisation de la prime de commandement en guise de compensation. "Aujourd'hui, elle est par exemple de 14% pour un commandant, nous voudrions qu'elle passe à 30%", explique M. Barbas.

Les officiers de police, qui perçoivent des primes échelonnées entre 266 et 317 euros, s'estiment lésés par rapport aux commissaires qui, eux, touchent des indemnités comprises entre 817 et 1.500 euros. Souhaitant ne pas travailler sans limites, les syndicats exigent également un "bornage" de leur temps de travail et le paiement d'éventuelles heures supplémentaires.

Le SNOP dénonce pour sa part la mauvaise prise en compte des vacations effectuées le week-end avec notamment la perte d'un jour de récupération.

Des réponses devaient être fournies ce jeudi après-midi aux responsables syndicaux par la Direction de l'administration de la police nationale (DAPN) lors d'une réunion place Beauvau. Si les revendications ne sont pas satisfaites, une manifestation pourrait alors être organisée dans les prochains jours.

H.V/YahooNews









Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:





+ DE NEWS


FACEBOOK

Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb

ANNONCEURS


Voyants, medium, astrologues, guérisseurs...
L'amour, la chance, le succès, la mort, le bien-être personnel, l'harmonie familiale, le mauvais œil.
Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn