Quantcast
Sommaire
France
29/12/2022 - 23:19

Les raisons pour lesquelles les émissions de CO2 de la France n’ont guère diminué en 2022

C’est un secret de polichinelle que les grandes puissances sont les grands pollueurs. Certaines d’entre elles font de grands efforts depuis quelques années pour réduire leurs émissions de CO2. La multiplication des catastrophes naturelles oblige à cette prise de conscience. La France est également dans cette logique même si ses émissions de CO2 n’ont pas reculé cette année pour différentes raisons.



0,3% seulement de baisse

Pas d’avancée en 2022 comparativement à 2021. C’est un bilan décourageant de toute façon lorsqu’on comptait un peu plus sur Macron pour améliorer l’émission de gaz à effet de serre de la république française. Malheureusement, rien n’a véritablement bougé. Provisoirement, le Citepa a déposé ses données qui ne sont du tout pas encourageantes. On estime à seulement environ 0,3% la baisse enregistrée pour les 9 premiers mois de l’année, comparativement à la même période pour l’année dernière.
Personne ne pouvait imaginer un si petit pas au regard des engagements pris par la France dans ce sens. Les personnes avertis ne sont pourtant pas étonnées face à ce chiffre. Qu’il vous souvienne que l’année dernière l’Etat français a été condamné pour « inaction climatique ». L’homme à la base de cette initiative n’est du tout pas surpris. Jérémie Suissa puisque c’est de lui qu’il s’agit, pense que le miracle n’était pas possible.

Pourquoi seulement 0,3% de baisse d’émission de CO2 en 2022 ?

Pour les plus écologiques aucune raison ne devrait justifier une inaction climatique mais la réalité au fond est autre. Il faut remarquer dans un premier temps que la France était confrontée à une indisponibilité de son parc de 56 réacteurs nucléaires. Il y avait des problèmes de microfissures, ce qui n’est pas resté sans impact sur la production d’électricité. Il fallait combler ce manque nécessaire en consommant plus de gaz pour produire l’électricité. Avec 26 réacteurs à l'arrêt, c'est environ 12% de plus de production d’énergie.
La guerre en Ukraine y trouve aussi une part de responsabilité. Cette guerre a provoqué une crise énergétique sans pareille. La fermeture de la centrale à charbon de Saint-Avold en Moselle ne pouvait plus être possible. Le choix de non fermeture fait par le gouvernement pour l’hiver ne manque tout de même pas de pertinence. Il faut regarder aussi du côté des transports où le Citepa dénonce une augmentation d’émission de gaz allant à 4%.
L’effort de la France est resté invisible au regard de ses objectifs visant à réduire de 40% ses émissions de gaz d’ici 2030. 

Frank Robin



Lu 150 fois






Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League





+ DE NEWS

Guerre en Ukraine


FACEBOOK
Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb


Voyants, medium, astrologues, guérisseurs...
L'amour, la chance, le succès, la mort, le bien-être personnel, l'harmonie familiale, le mauvais œil.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest