Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Asie & Extrême Orient
21/04/2009 - 18:35

Les rebelles tamouls rejettent toute idée de reddition

Les rebelles tamouls ne se rendront jamais, a déclaré un haut responsable des Tigres de libération de l'Eelam Tamoul (LTTE) après l'expiration d'un ultimatum lancé par l'armée sri-lankaise.



"Les LTTE ne se rendront jamais. Nous combattrons et nous savons que nous gagnerons avec l'aide du peuple tamoul", a déclaré Seevaratnam Puleevedan, secrétaire général du secrétariat de la paix des LTTE.

Les combattants séparatistes tamouls, qui combattent depuis 25 ans le gouvernement de Colombo, sont encerclés depuis plusieurs semaines par environ 50.000 soldats de l'armée dans une zone étroite du nord-est de l'île au milieu de milliers de civils.

Le leader des Tigres, Vellupillai Prabhakaran, se trouve avec les rebelles, a précisé Puleevedan. "Il est avec nous et il dirige la résistance contre les forces armées sri-lankaise et fournit un grand soutien à notre peuple."

Le secrétaire général de l'organisation rebelle a par ailleurs accusé l'armée de se servir des populations civiles tamoules comme boucliers humains.

Les Nations unies, plusieurs pays occidentaux et des réfugiés qui avaient réussi à fuir la région des combats avaient proféré la même accusation à l'encontre des rebelles.

"Le temps est désormais compté pour une intervention de la communauté internationale car nous allons aboutir à un bain de sang", a dit Puleevedan.

Les troupes gouvernementales auraient, selon lui, tué 1.000 personnes et en aurait blessé 2.000 autres dans des pilonnages d'artillerie.

De son côté, un porte-parole de l'armée a catégoriquement rejeté les accusations. "Nous n'avons jamais utilisé des civils comme boucliers humains. Nous ne faisons pas parti de ce camp. Ce sont les LTTE qui tuaient des gens et s'en servaient comme boucliers. Nous sommes intervenus pour leur porter secours", a dit le porte-parole.

"Les gens nous apportent leur soutien et ils combattent à nos côtés", a affirmé Puleevedan. "Il s'agit de volontaires et nous n'enrôlons pas d'enfants dans nos rangs."


Source: Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Jeudi 30 Août 2012 - 00:37 Les couteaux japonais

Lundi 13 Août 2012 - 22:00 Chine énorme séisme au Tibet





Partageons sur FacebooK

Petites annonces