Quantcast
Sommaire
France
29/12/2022 - 23:13

Les risques de ChatGPT pour les enseignants

Encore quelques années et la réflexion ne serait plus d’actualité si la technologie continue par avancer dans ce sens. Le nouveau concurrent de Google semble donner du fil à retordre aux enseignants qui déjà se plaignaient du manque d’effort des apprenants qui préfèrent faire du copier-coller dans les travaux de recherche.



ChatGPT quelle difficulté pour les enseignants ?

Il faut commencer par reconnaître la performance presque parfaite de l’intelligence artificielle. Les premiers à s’en réjouir ne sont forcément pas ceux pour qui elle est conçue. Malheureusement c’est là l’autre réalité de l’évolution assez rapide de la technologie. La triche commence par devenir assez parfaite, enlevant la majorité des soupçons autrefois vite repérés par l’enseignant. Aujourd’hui nous passons à un niveau d’amélioration où l’outil est capable de fournir sur des sujets des explications et raisonnements qui s’apparentent à ceux d’une réflexion humaine. Assez compliqué donc pour l’enseignant de savoir si son étudiant a fait des efforts.
C’est le monde de l’éducation qui risque de s’en sortir perdant. La probabilité est très forte qu’élèves et étudiants s’en servent pour faire les devoirs à leur place. Les livres et autres documents n’auront plus de valeur pour une recherche. C’est malheureusement aussi la réflexion qui prend un coup fatal si rien n’est fait. Plusieurs enseignants se demandent déjà si la dissertation continuera par exister si ChatGPT existe.

L’impuissance des enseignants face à ChatGPT

Par le passé, il y avait des méthodes et techniques pour identifier le copier-coller de l’étudiant et de l’élève. Le dispositif est en train de perdre ses forces avec l’amélioration de la technologie. Il va de soi dans la mesure où chatGPT ne reste pas superficiel dans ses réponses aux questions posées. A chaque question correspond une réponse et une analyse plus ou moins approfondie. C’est appréciable pour le monde numérique mais dangereux pour celui éducatif. Cette innovation sonne comme un encouragement aux partisans de moindre effort.
L’enseignant ne peut malheureusement rien contre cette avancée technologique. Néanmoins il faut considérer la situation autrement pour en prendre le dessus. C’est le moment pour les enseignants de développer d’autres stratégies pouvant les aider à détecter les devoirs rédigés à partir de ChatGPT. C’est bien possible si on réfléchit au lieu de se plaindre. C’est le moment d’améliorer aussi les systèmes anti-triche. C’est avant tout une bonne guerre puisqu’il existe depuis plusieurs années des logiciels anti-triche qu’il faut maintenant mettre à jour.
Déjà dans les tournures de phrases de ChatGPT et dans son vocabulaire, il y a des failles dont on peut se servir.  

Frank Robin



Lu 129 fois






Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League





+ DE NEWS

Guerre en Ukraine


FACEBOOK
Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb


Voyants, medium, astrologues, guérisseurs...
L'amour, la chance, le succès, la mort, le bien-être personnel, l'harmonie familiale, le mauvais œil.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest