Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

Asie & Extrême Orient
19/06/2008 - 18:20

Les taliban délogés d'un district proche de Kandahar


L'armée afghane et la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) ont délogé les taliban d'un district proche de Kandahar, dans le sud du pays, et tué ou blessé des centaines d'insurgés, annoncent le gouverneur de la province et l'Alliance atlantique.



"Les forces afghanes et celles de l'Isaf ont débarrassé le district d'Arghandab (des ennemis) et créé un environnement stable et sûr dans la région", a précisé dans un communiqué l'Otan, qui contrôle les opérations de l'Isaf.

Lors d'une conférence de presse à Kandahar, le gouverneur de la province, Assadullah Khalid, a affirmé que "les taliban ont été totalement chassés du district d'Arghandab".

"Plusieurs centaines d'entre eux ont été tués ou blessés et beaucoup de leurs pertes sont des Pakistanais", a-t-il poursuivi, ajoutant que les forces régulières ratissaient les villages de la région, à la recherche des derniers insurgés.

A Kaboul, le ministère de la Défense a lui aussi annoncé que le district d'Arghandab avait été repris et fait état d'un bilan de 56 taliban tués. Deux soldats afghans ont également péri dans l'offensive et deux autres ont été blessés, a précisé un porte-parole du ministère.

Sous couvert de l'anonymat, un autre représentant des autorités afghanes a indiqué pour sa part que les forces afghanes ne contrôlaient pas la totalité du district.

Aucun contact n'a pu être établi avec les taliban.

UN REVERS POUR L'OTAN

La vallée d'Arghandab, à une vingtaine de kilomètres au nord de Kandahar, est depuis mercredi le théâtre d'une offensive lancée par l'armée afghane et les forces de l'Otan.

Par les moyens qu'elle mobilise - 800 soldats afghans et des centaines de soldats de l'Isaf, issus pour la plupart du contingent canadien, appuyés par des hélicoptères de combat , elle est l'une des opérations les plus lourdes engagées en Afghanistan ces dernières années.

L'objectif est de déloger de ce district quelque 600 taliban armés qui y ont pris position ces derniers jours à la suite de l'évasion spectaculaire de plusieurs centaines d'entre eux de la prison de Kandahar.

Pour plusieurs analystes, cette évasion à Kandahar et l'infiltration dans la vallée d'Arghandab démontrent que la confiance des taliban est au plus haut tandis que les pertes enregistrées par les forces étrangères de l'Isaf alimentent dans les pays occidentaux le débat sur la mission afghane.

Le commandant des forces de l'Otan dans le sud de l'Afghanistan, le général Marc Lessard, a admis mercredi que les développements à Kandahar et dans le district d'Arghandab constituaient "des revers" pour l'Otan. "Et il y en aura d'autres à l'avenir", a-t-il ajouté. "Les taliban ont sans conteste remporté des succès tactiques."

Kandahar fut le bastion du mouvement taliban, né dans des écoles coraniques pakistanaises. C'est de là que les "étudiants en religion" sont partis pour prendre le pouvoir à Kaboul en 1996, jusqu'au renversement de leur régime fin 2001.

Après avoir essuyé d'importants revers dans les premières années, le groupe soutenu par Al Qaïda a changé de stratégie, optant pour des opérations éclairs de guérilla. Depuis 2006, l'Afghanistan vit de nouveau au rythme des attentats et des attaques et la sécurité s'est nettement dégradée en dépit de la présence de 60.000 soldats étrangers environ et des 150.000 soldats de l'armée afghane.

Source: yahoo news


Arame Diène






Arame Diène

Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel





Partageons sur FacebooK