Sommaire
Faits Divers - Société
02/09/2008 - 15:29

Libye: Rome règle son passé

Tripoli-Silvio Berlusconi a normalisé ses relations avec la Libye. Rome versera 5 milliards de dollars à titre de dédommagement. En retour, il espère décrocher plus de contrats avec un pays grand producteur de ressources énergétiques .



La demande de réparations pour la colonisation était un leitmotiv de Mouammar Kadhafi. L' Italie y accède. Silvio Berlusconi, en visite en Libye, a annoncé le versement d' indemnités à titre de dédommagement pour la période coloniale . Rome versera donc 200 millions de dollars par an pendant 25 ans, soit cinq milliards de dollars. Les deux parties ont qualifié cet accord d' historique . "Le traité permettra aux deux pays de surmonter les répercussions du passé et de définir un nouvel horizon pour l'avenir ", s'est félicité le chef de la diplomatie libyenne, Mohamed Abdel-Rahman Chalgam.

Le Président du conseil italien a rencontré le chef libyen à Benghazi sous une tente bédouine, comme le veut la tradition chère à Mouammar Kadhafi. Les deux hommes ont signé un traité d' amitié entre leurs deux pays. Les relations entre Rome et Tripoli se normalisent donc. La Libye a vécu sous administration italienne entre 1911 et 1943. Peu après son arrivée au pouvoir en 1969, le colonel Kadhafi avait expulsé les ressortissants italiens et confisqué leurs biens.

Vieille antienne

Outre les réparations matérielles, l'Italie s'engagera dans plusieurs projets d'infrastructures de transports , de programmes d'éducation et d' élimination de mines datant de la période coloniale . Rome espère toucher quelques bénéfices de cet acte de repentance coûteux, en décrochant des contrats dans le domaine énergétique. Silvio Berlusconi escompte aussi sur un renforcement des mesures de sécurité afin de limiter les flux d' immigration clandestine à travers la Méditerranée.

Par ce traité d' amitié, la Libye poursuit son entreprise de normalisation de ses relations extérieures, après notamment la visite controversée de Mouammar Kadhafi à Paris en décembre dernier, ou encore la signature d'un accord avec les Etats-Unis à propos des attentats dans les années 1980. Mais la dimension coloniale de l'accord est une nouveauté . Le Guide libyen en avait fait son cheval de bataille, encourageant les autres pays africains à réclamer des réparations. Les pays européens refusaient cependant d'ouvrir la porte à des revendications qui pourraient coûter très cher. Rama Yade, la secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme , avait invité Mouammar Kadhafi à poursuivre son raisonnement et à accorder des indemnités pour l'esclavage inter africain.

En versant 5 milliards de dollars, Silvio Berlusconi estime qu'il dissipe "un malentendu de 40 ans" entre les deux pays. L'accord "équivaut à une reconnaissance totale et morale des dégâts infligés par l'Italie à la Libye pendant l' époque coloniale", a souligné Berlusconi. "A cet instant historique, nous signons cet accord par lequel nous nous engageons à défaire la colonisation et à faire en sorte qu'elle n'arrive jamais plus à nos peuples", a déclaré le colonel Kadhafi, tout heureux de voir ses revendications satisfaites.


Source: Dabio

Awa Diakhate









Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn