Sommaire
Sport
28/01/2008 - 22:53

Ligue 1: soulagement pour Lyon, regrets pour Saint-Etienne


Aux regrets de Saint-Etienne, l'Olympique Lyonnais répond par le soulagement après le derby disputé dimanche qui s'est soldé par un partage logique des points (1-1) à Geoffroy-Guichard.



Longtemps, les Verts ont pensé mettre enfin un terme à une si longue période sans victoire - depuis le 6 avril 1994, 3-0 - dans l'histoire des 95 rencontres entre les deux clubs.

Peine perdue. Si Saint-Etienne a pris l'avantage en première période, l'OL est parvenu à égaliser dans les arrêts de jeu.

"C'est dur de leur marquer un but et encore plus de maintenir le score", résume Bafetimbi Gomis, le buteur stéphanois. "Nous n'avons pas su le faire. C'est rageant et c'est dommage."

Le sextuple champion de France est allé chercher l'inespéré dans le temps additionnel sur un coup-franc de Karim Benzema, qui avec son 15e but en 23 matches de Ligue 1, consolide sa place de meilleur buteur du championnat.

"Les coups-francs, j'avais l'habitude de les tirer chez les jeunes et comme Juninho n'était pas là, j'ai dit aux autres de me le laisser", explique Karim Benzema.

"Marquer comme cela ici à Saint-Etienne, dans un derby et avec un nul au bout, cela a un goût vraiment agréable", ajoute-t-il.

Dans le vestiaire d'en face, le goût n'est pas le même.

"Beaucoup de frustration", lâche Laurent Roussey, l'entraîneur forézien. "Beaucoup de déception. Les joueurs sont abattus car nous avions dans l'idée d'enfin vaincre cette série négative du passé. Nous étions tout près, mais...

"Sur ce dernier coup-franc, on peut regretter de ne pas avoir dégagé ce ballon dans les tribunes plutôt que de vouloir repartir en petites passes de notre camp. Mais à la 90e minute, on n'a peut-être pas la bonne lucidité dans les choix, c'est logique et naturel."

"DE BON AUGURE"

Revenu du diable vauvert, l'Olympique Lyonnais savoure.

"Cela a un goût de victoire, surtout dans un derby", note Mathieu Bodmer.

"Nous ne doutions pas après le premier but. Nous avons su relever la tête, nous avons gagné beaucoup plus de duels et nous avons eu des occasions. Nous avons tenté, tenté et encore tenté et pour le moral, c'est bon."

Le mental lyonnais n'a donc pas flanché, une semaine après la déroute à Lens (3-0).

"Cela montre que l'équipe est forte mentalement, même après les faiblesses des matches précédents", apprécie François Clerc.

"Cela me rappelle quelques matches des années précédentes où nous arrachions comme cela des points dans les dernières minutes. Cela prouve que l'équipe est bien solidaire."

Lyon fait en plus une bonne opération comptable, puisque son dauphin bordelais, après sa défaite à Lorient (1-0), pointe désormais à quatre points.

"Ce n'est qu'un petit point de plus par rapport à la journée d'avant", rappelle Alain Perrin. "Cela ne nous donne pas vraiment de l'air car nous restons sous la pression de Bordeaux, mais au moins, nous restons dans notre tableau de marche de champion avec une victoire à domicile et un nul à l'extérieur."

Du côté de Saint-Etienne, la semaine est finalement paradoxale, avec peu de points récoltés en trois matches (quatre sur neuf possible) mais des promesses dans le jeu.

"On aurait pu espérer mieux face à Bordeaux, jeudi et face à Lyon, dimanche", analyse Laurent Roussey. "Mais il faut retenir que ce sont les deux premiers du classement et sur la prestation générale, cela démontre les réelles qualités du groupe."




F.P. / Source Web






Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Sport






Partageons sur FacebooK