Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.


Rss
pour y être



Sport
18/09/2008 - 15:15

Ligue des champions: Lyon évite le pire

LYON- Le talent de Karim Benzema a compensé les lacunes défensives de Lyon et évité à son équipe une entame aussi mauvaise que l'an passé en Ligue des champions.



Sur leur pelouse de Gerland, les Lyonnais ont tout de même concédé mercredi soir un résultat nul 2-2 à la Fiorentina, considérée comme leur principal adversaire pour la deuxième place du groupe F derrière le favori, le Bayern Munich, leur adversaire de la prochaine journée.

Lyon compte un point quand il n'en possédait aucun après deux matches la saison passée, soldés par deux revers 3-0 à Barcelone et contre les Glasgow Rangers.

L'histoire a pourtant failli se répéter quand la tête d'Alberto Gilardino a offert à la Fiorentina un avantage de deux buts à la pause.

Il a fallu que dans le dernier quart d'heure Karim Benzema serve Frédéric Piquionne pour un premier but tout fait puis se charge lui-même s'inscrire le second pour ramener Lyon à la surface.

"C'est une victoire morale", a commenté l'attaquant. "C'est bien pour nous de commencer ce premier match par un nul et pas par une défaite.

"L'année dernière, on avait pris 3-0. On a réussi à ne pas baisser les bras et à revenir dans le match, c'est la force de ce nouveau groupe à Lyon", a-t-il ajouté.

Benzema, par lequel quasiment tous les ballons d'attaque sont passés, ne s'est pas attardé sur son apport personnel à cette révolte lyonnaise.

"Il nous a fallu un peu de chance, il en faut toujours dans des compétitions comme ça", a-t-il dit. "J'espère que la prochaine fois, on ne prendra pas deux buts avant la mi-temps."

Comme contre Nice samedi en championnat, Lyon a été mené de deux buts avant de se reprendre. Imperméable lors des quatre premiers matches de Ligue 1, la défense lyonnaise a affiché pour la deuxième fois consécutive des lacunes flagrantes.

Claude Puel a cependant refusé de pointer du doigt des fautifs, notamment au sein de la charnière centrale composée de l'ancien milieu de terrain Mathieu Bodmer et de Jean-Alain Boumsong, rarement titulaire et particulièrement fébrile.

"On a des joueurs de qualité. Quels que soient les joueurs alignés, on a du répondant, même défensivement. Quand on prend un but, c'est une responsabilité collective", a rétorqué l'entraîneur de l'OL.

Comme Benzema, Claude Puel a préféré souligner la force mentale de son équipe.

"On va retenir le positif: c'est très costaud en Ligue des Champions de revenir à égalité et même d'être en situation de gagner. Ça montre le caractère de cette équipe mais aussi la progression qu'elle doit avoir", a-t-il jugé.

"A l'avenir, il faudra éviter de se faire peur. C'est un moindre mal d'avoir obtenu un match nul", a-t-il poursuivi.

"On verra à la fin du groupe si c'est un bon point ou un mauvais point. C'est aussi important que la Fiorentina ne prenne pas trois points."

Source: Yahoo News

Awa Diakhate







Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don: