Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub     pub     pub    

pour y être
Europe
01/12/2008 - 17:44

Londres dément toute velléité d'adopter l'euro


Quoi qu'en dise José Manuel Barroso, la Grande-Bretagne n'a nullement l'intention d'abandonner la livre sterling en faveur de l'euro. "Nous n'avons nullement le projet de rejoindre l'euro", a affirmé lundi le porte-parole du Premier ministre Gordon Brown.



Londres dément toute velléité d'adopter l'euro
"Notre position là-dessus n'a pas changé", a clarifié Michael Ellam lors du point presse quotidien à Westminster, au lendemain des déclarations du président de la Commission européenne.

D'après son porte-parole Johannes Laitenberger, José Manuel Barroso s'est simplement fait l'écho de "certains hommes politiques britanniques" qui lui auraient soufflé: "Si nous avions l'euro, nous nous en sortirions mieux". Le chef de l'exécutif européen a déclaré que "les gens qui comptent en Grande-Bretagne sont en train d'y songer".

La Grande-Bretagne, comme le Danemark, est membre de l'Union européenne mais n'utilise pas la monnaie unique.

L'euro est actuellement la monnaie de 15 pays européens: Autriche, Belgique, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Espagne, Slovénie, Malte et Chypre. La Slovaquie rejoindra l'euro-zone le 1er janvier prochain.


Source: Yahoo News





Awa Diakhate








Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb