Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
11/10/2007 - 11:51

Mahmoud Abbas exige la réstitution des territoires occupés par Israêl

Le président palestinien Mahmoud Abbas s’est dit mercredi contre la création d’un État palestinien aux frontières temporaires, exigeant la restitution de tous les territoires palestiniens occupés par Israël en 1967.



Mahmoud Abbas exige la réstitution des territoires occupés par Israêl
Dans une interview à la télévision palestinienne, M. Abbas a défini les grandes lignes d’un éventuel accord de paix que Palestiniens et Israéliens vont tenter de conclure dans la foulée d’une réunion internationale sur le Proche-Orient prévue en novembre aux États-Unis.

« Cette réunion doit aborder les six principales questions, à savoir les frontières, les réfugiés, l’eau, Jérusalem, les colonies et la sécurité », a dit le président de l’Autorité palestinienne. « Nous avons rejeté par le passé et rejetons actuellement un État aux frontières temporaires », a ajouté M. Abbas.

« Le peuple palestinien doit avoir un État continu et viable sur les frontières de 1967. La superficie de la Cisjordanie et de la bande de Gaza totalise 6 205 km2 et nous voulons ces 6 205 km2 », a-t-il poursuivi. Il s’est toutefois dit disposé à accepter des « modifications frontalières ici et là », mais a exclu des « échanges de territoires » entre Palestiniens et Israéliens dans le cadre d’un accord.

Formulant le vœu que la réunion internationale, voulue par le président américain George W. Bush sera couronnée de succès, il a estimé qu’un échec « ne serait pas une catastrophe ». « Le peuple palestinien sait que la résolution de son problème est compliquée ». M. Abbas a assuré qu’il n’accepterait pas qu’un accord soit imposé aux Palestiniens. « Nous sommes capables de dire “non”quand il le faut et nous l’avons déjà fait par le passé », a-t-il dit. Il a enfin affirmé qu’un éventuel accord sera soumis au peuple palestinien par voie de référendum ou au Conseil national palestinien, qui fait office de Parlement pour les Palestiniens des territoires occupés et de la diaspora, pour être approuvé.

Sur le terrain, un activiste palestinien armé a été tué dans la nuit de mardi à mercredi lors d’un échange de tirs avec des militaires israéliens à Naplouse dans le nord de la Cisjordanie. Omar Ainaboussi, 22 ans, appartenait aux Brigades des martyrs d’al-Aqsa, groupe armé lié au Fateh du président palestinien Mahmoud Abbas. L’armée israélienne a par ailleurs effectué une incursion à Qalqilya, également dans le nord de la Cisjordanie, où elle a arrêté huit activistes du mouvement islamiste Hamas et un neuvième du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP). À Bethléem, dans le sud de la Cisjordanie, l’armée a arrêté dans la matinée un membre du conseil municipal de la ville, Youssef al-Natcheh, appartenant au Hamas.


H.V/Source Web







Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images






Partageons sur FacebooK
Petites annonces