Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Sport
22/05/2008 - 12:58

Manchester United a remporté la ligue des champions


Les joueurs d'Avram Grant ont pourtant touché deux fois les poteaux lors de la rencontre, et John Terry avait la victoire au bout du pied lors de la séance de penalties mais là encore le montant gauche de Van der Sar est venu sauver les Devils.



Manchester United, grâce à Edwin Van der Sar et ses poteaux, a remporté la Ligue des champions pour la troisième fois de son histoire en battant Chelsea 6-5 aux tirs au but, après un match nul 1-1 dans le temps règlementaire.

Si Chelsea n'a toujours pas gagné la plus prestigieuse des compétitions européennes, United a réussi la passe de trois après ses victoires en 1968 et 1999.

Les Red Devils réalisent également le doublé dix jours après avoir été sacrés champions d'Angleterre à la dernière journée devant Chelsea et cinquante ans après l'accident d'avion des Busby Babes.

Dans le stade Loujniki, sous les yeux de leur président russe Roman Abramovitch, les Blues débutaient mal.

Cristiano Ronaldo, auquel le Ballon d'Or devrait revenir, débloquait la situation d'une tête décroisée à la 26e minute.

Michael Essien, baladé par le Portugais depuis le début de la rencontre, sautait à peine, et la conclusion de Ronaldo bonifiait le une-deux éclair entre Paul Scholes et Wes Brown à l'origine du centre.

POTEAU DE DROGBA

Les supporters des Blues, majoritaires dans le stade Loujniki, grimaçaient encore à la vue de Didier Drogba se tenant le dos à la 30e minute.

Deux minutes plus tard, l'Ivoirien en avait retrouvé l'usage, puisqu'il s'arrachait sur un centre pour remettre de la tête à Ballack. Van der Sar, d'un superbe arrêt réflexe, empêchait l'égalisation.

Les Londoniens jouant haut, les failles étaient dans leur propre défense et le trident Rooney-Ronaldo-Tevez les exploitait aux 35e et 42e minutes. Mais l'Argentin manquait le K-O.

Sonné mais pas coulé, Chelsea revenait dans le match juste avant la pause. Lampard profitait d'une frappe deux fois contrée de Michael Essien qui lui arrivait dans les pieds.

L'Anglais n'avait plus qu'à placer son ballon pour égaliser face à un Van der Sar pris à contre-pied. A la pause, le sourire était Blues, et l'énervement du côté d'Alex Ferguson.

Moins précis qu'en première période, le jeu des Mancuniens était simplement éclairé par les gestes de Ronaldo après le repos.

Chelsea, dominateur, pêchait par trop d'imprécision dans le dernier geste, passe ou frappe de loin.

Drogba faisait trembler le stade à plusieurs reprises, et une fois le poteau de Van der Sar d'une frappe soudaine.

L'ÉCHEC D'ANELKA

Les occasions étaient toutes pour Chelsea mais la décision ne viendrait pas avant la 92e minute. Les supporters anglais, à 00h45 heure locale, allaient rentabiliser le prix du billet avec trente minutes de jeu supplémentaires.

A la suite d'une superbe action collective dans la surface mancunienne, Lampard ne trouvait que la barre transversale pour repousser sa frappe en pivot. Les Devils prenaient l'eau sous la pluie battante de Moscou mais les bois préservaient le score.

A la 100e minute, Patrice Evra chargeait la défense londonienne, centrait en retrait pour Ryan Giggs qui, en plus du record de matches sous le maillot mancunien (759), aurait pu offrir la victoire à son équipe sans une tête salvatrice du capitaine Terry.

Bientôt, les crampes devenaient plus nombreuses que les frappes cadrées, et les cinq dernières minutes n'offraient qu'une bagarre générale, fatale à Drogba, exclu pour avoir donné une claque à Nemanja Vidic.

La séance de tirs au but commençait parfaitement pour Chelsea.

Ronaldo, seul danger des Red Devils durant le match, paniquait et tentait de battre Cech avec deux pas d'élan. Echec.

Terry aurait pu une fois de plus être le sauveur des Blues, mais il glissait sur la pelouse devenue patinoire du Loujniki, et touchait le poteau, le troisième pour les Blues.

Puisque Manchester ne pouvait pas perdre, Van der Sar allait chercher sa deuxième Ligue des champions, 13 ans après sa première gagnée avec l'Ajax Amsterdam, en arrêtant le tir au but de Nicolas Anelka.

Source: news.yahoo.com

Y.K/sourcesWeb










Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Sport






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn