Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
27/09/2014 - 23:45

Manifestation à Nantes pour la réunification de la Bretagne

La Loire Atlantique, auparavant Loire Inférieure a été détachée de la Bretagne par un décret du maréchal Pétain le 30 juin 1941. Lorsque la carte des régions a été dessinée, en 1956, le département de Loire Atlantique n'a pas été rattaché à la région Bretagne. Les Bretons comptent bien que la prochaine réforme territoriale, qui fera passer le nombre de régions de 22 à 13, permettra la réunification de la Bretagne. Revue de presse:



Manifestation à Nantes pour la réunification de la Bretagne
De l’Alsace à la Bretagne, tensions autour de la réforme territoriale: "Fondre la Bretagne dans les Pays de la Loire », un des projets évoqués dans la réforme territoriale, « diluerait l’ensemble. Le numérique abolit les frontières mais il faut être de quelque part, une vraie identité forte est super-utile au moment où tout se mondialise », explique Christian Guillemot, un des cofondateurs du groupe numérique Ubisoft. Le retour de Nantes et de la Loire-Atlantique dans la région Bretagne, « c’est la pente naturelle de l’histoire », estime l’écrivain breton Yann Quéffelec. « Au moment où le premier ministre prétend renforcer la Nation, les régions… Alors quoi, elle sent le pâté, la Bretagne ? », s’énerve-t-il samedi avant le début de la manifestation. (lacroix.com)

Nantes: marée bretonne pour la "réunification" de la Bretagne: Entre 13.000 et 30.000 personnes ont manifesté à Nantes avec en tête plusieurs centaines de joueurs de biniou, derrière une banderole proclamant : "Nous sommes une nation". Entre 13.000 et 30.000 partisans du rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne ont manifesté pour la "réunification" samedi à Nantes, la mobilisation la plus importante depuis le lancement du débat sur la réforme territoriale par le gouvernement, qui doit reprendre dans quelques semaines. La manifestation a démarré vers 15h30, avec en tête plusieurs centaines de joueurs de biniou, derrière une banderole proclamant : "Nous sommes une nation". (Le Nouvel Observateur via Yahoo Actualités)

«Ce rassemblement est le signe d’une Bretagne qui prend confiance»: Parmi les manifestants, les «bonnets rouges» sont venus en nombre. Pour Olivier Mocé, proche du collectif, «ce rassemblement est le signe d’une Bretagne qui prend confiance en elle et dont le champ des possibles s’ouvre à nouveau». A la question de la répartition des compétences entre Nantes et Rennes, les deux grandes métropoles rivales de l’Ouest, les manifestants comme les élus bottent en touche. «Il y a de la place pour deux grandes villes, les politiques s’arrangeront», avance une militante de l’Union démocratique bretonne. Pour Jean-Michel Le Boulanger, vice-président de la région Bretagne, la revendication va bien au-delà d’une simple question administrative, elle est l’expression d’un véritable rapport de force entre l’État et les territoires. (liberation.fr)

Sylvie Delhaye S. D.








Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces