Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Régions
26/03/2008 - 11:59

Marseille : dans le coma après le vol de sa carte bancaire


Il est rentré chez lui en titubant, le visage tuméfié, mais s'est refusé à appeler les pompiers. Puis Pascal, 58 ans, a mal dormi. A continué de souffrir. Il a fini par s'écrouler dans la rue deux jours plus tard. Poumon perforé, hémorragie interne, pronostic vital engagé.



Le 20 mars dernier, le quinquagénaire avait été roué de coups au pied de la Canebière (1er). Quatre individus, trois hommes et une femme, l'ont suivi alors qu'il sortait du bar-tabac où il était parti acheter des cigarettes, vers 23h30. Là, sous les arcades qui mènent à la place Gabriel-Péri, le groupe n'a pas hésité à le frapper, longuement.

Au sol, il a reçu des coups de pieds sur tout le corps, dans le thorax, au niveau du visage. Les voleurs se sont ensuite saisis de sa carte bancaire et de sa carte d'identité, avant de prendre le large. Toujours sonné, le blessé a réussi à rentrer jusqu'à chez lui. Quinze minutes seulement après l'avoir quitté, sa concubine a eu du mal à le reconnaître.

Le visage ensanglanté, il a murmuré quelques mots pour expliquer son agression, sans faire appel aux secours. Il s'est plaint de douleurs dans la nuit. Le lendemain, son état de santé n'a pas évolué. Tout s'est précipité samedi soir. Pascal a de nouveau quitté son domicile pour acheter des cigarettes. A peine venait-il de faire quelques pas qu'il s'est écroulé. Les marins-pompiers qui sont venus le secourir l'ont transporté à l'hôpital de la Conception. Les médecins l'ont plongé dans un coma artificiel.

Depuis, le bilan de santé est très inquiétant. Après le dépôt de plainte de la compagne de la victime et grâce au témoignage d'une personne se trouvant sur place au moment des faits, deux personnes, un homme et une femme ont été appréhendés par les fonctionnaires de la Brigade des atteintes aux personnes (Brap). Il s'agirait de deux SDF qui ont leurs habitudes à proximité du bar-tabac.

La gérante de l'établissement indiquait hier qu'elle avait déjà croisé les suspects: "Ce n'est pas la première fois que des agressions se produisent à cet endroit. Il y a toujours des gens qui font la manche. Certains sont très agressifs. Il faut qu'un tel drame se produise pour qu'on parle enfin de ce problème. "

laprovence.com


Y.K/sourcesWeb






Y.K/sourcesWeb

Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel






Partageons sur FacebooK