Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Régions
04/03/2008 - 13:30

Marseille 'la tête de pont de son renouveau' du Front national


Le parti d'extrême droite se met à rêver d'être le troisième larron de l'élection municipale, les 9 et 16 mars, et de se poser en arbitre du duel qui oppose le maire UMP, Jean-Claude Gaudin, à son challenger socialiste, Jean-Noël Guérini.



"Les nouvelles sont plutôt bonnes. Notre sac de billes, qui s'est un peu vidé au moment de l'élection présidentielle, se remplit à nouveau", s'est félicité Jean-Marie Le Pen lors de son passage dans la cité phocéenne.

Les derniers sondages, qui accordent au FN autour de 10% des intentions de vote sur Marseille, ont ravi le président de la formation d'extrême droite. Dans les quartiers paupérisés du nord de la ville, le FN avoisinerait les 14% des suffrages.

"Une dynamique est en train de naitre, la barre des 20% n'est pas utopique", explique Stéphane Ravier, tête de liste du FN sur Marseille. "On peut espérer avoir cinq élus au futur conseil municipal", estime-t-il.

C'est moins qu'en 1995 quand le FN disposait de neuf sièges, mais davantage qu'en 2001 quand le parti d'extrême droite s'est fait bouter hors de l'hémicycle municipal par le MNR de Bruno Mégret qui avait récolté trois sièges.

La quasi-disparition sur Marseille de l'ancien rival MNR et la chute de Nicolas Sarkozy dans les sondages ont redonné aux dirigeants du FN l'espoir d'un retour à un temps où le Front national ratissait près du quart des suffrages de la ville.

A l'élection présidentielle de 2007, 13,43% des Marseillais ont accordé leur confiance à Jean-Marie Le Pen, soit trois points de plus que la moyenne nationale.

La volonté du FN de peser sur le scrutin municipal dépendra de sa faculté à se maintenir ou pas dans certains des huit secteurs de la ville.

"Nos électeurs reviennent doucement mais sûrement à la maison. Je ne désespère d'avoir des triangulaires dans tous les secteurs", dit Stéphane Ravier.

yahoo.com

Y. K



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo