Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Régions
21/05/2008 - 12:03

Marseille: négociation suspendue avec les marins-pêcheurs


Les marins-pêcheurs, "mécontents de propositions qui leur ont été faites", ont demandé au ministre de se "rendre à l'Elysée pour rencontrer le président Nicolas Sarkozy et le Premier ministre François Fillon pour obtenir une baisse du gazole à 0,40 euro le litre", a déclaré à la presse Mourad Kahoul, vice-président du Comité national des pêches. La séance des négociations a été suspendue à 11h15.



Les pêcheurs reçus mercredi matin par le ministre de la Pêche Michel Barnier ont exigé un gazole à 0,40 euro le litre - contre environ 0,70 euro actuellement - et suspendu les négociations dans l'attente d'une réponse du gouvernement, a annoncé à l'AFP un de leur porte-parole.

Une porte-parole du ministère a indiqué à l'AFP qu'un "contact" était établi avec la présidence de la République. La protestation des pêcheurs contre l'envolée des prix du gazole s'est amplifiée mardi, avec le blocage de nouveaux dépôts de carburants, entraînant la ruée d'automobilistes dans certaines stations. Bruxelles n'a donné son feu vert qu'à une partie seulement du plan d'aide à la profession.

Le ministre Michel Barnier réunit mercredi le Comité de suivi pour une pêche durable et responsable afin de faire un point détaillé de la situation actuelle avec les représentants professionnels.

Dans le même temps, quatre policiers ont été blessés, dont trois sérieusement, mercredi matin à Paris par des projectiles lors d'une manifestation de 300 à 400 marins-pêcheurs contre la hausse des carburants devant le ministère de l'Agriculture et de la pêche, a annoncé la préfecture de police. Ces manifestants, qui protestaient rue de Varenne (7ème arrondissement), avaient lancé depuis 8H00 une centaine de fumigènes et de fusées de détresse en direction des forces de l'ordre qui bloquaient la rue.

L'un des policiers grièvement blessés l'a été par un tir tendu de fusée de détresse à la jambe, selon plusieurs témoins. Vers 9H30, un membre de la délégation qui était reçue au ministère, Yannick Porchaux, marin-pêcheur de Fécamp (Seine-Maritime), est sorti en demandant aux manifestants de se calmer et en expliquant que les négociations continuaient. Il est reparti à la table des discussions après avoir été insulté par certains manifestants, qui ont brûlé un drapeau européen.

Un membre des forces de l'ordre est intervenu au même moment à l'aide d'un porte-voix en expliquant que si les tirs se poursuivaient, les manifestants seraient interpellés.

Le ministre de la Pêche Michel Barnier doit annoncer ce mercredi les mesures pour "intensifier" et "compléter" les aides prévues (310 millions d'euros en 3 ans) dans le plan d'aide aux pêcheurs présenté en janvier, à la suite de leur nouveau mouvement de colère consécutif à la hausse du prix du gazole. A la veille d'une réunion mercredi avec les pêcheurs, le ministre de la Pêche Michel Barnier a confirmé qu'il comptait "intensifier, accentuer, compléter" les aides prévues dans le plan d'aide aux pêcheurs présenté en janvier.

La protestation des pêcheurs contre l'envolée des prix du gazole et la réduction des quotas de prise de cabillaud se poursuivait mercredi. Les ports de Boulogne-sur-Mer et Calais (Pas-de-Calais), ainsi que celui de Dunkerque (Nord) étaient bloqués par les marins-pêcheurs.

Le port de Boulogne, premier port de pêche français, bloqué depuis mardi 11H, était de nouveau paralysé mercredi par 80 bateaux, fileyeurs boulonnais et chalutiers d'Etaples (Pas-de-Calais), a indiqué Jean Thiébaud, délégué syndical CFDT des pêches maritimes littorales Nord-Picardie.

"Les fileyeurs sont plus concernés par les quotas que par le problème du gazole, les Etaplois, eux, sont plus concernés par le gazole, mais ils ont beau avoir des aides pour le gazole, s'ils ont pas le quota, faire le plein de gazole ne sert à rien", a-t-il expliqué.

Le port de Dunkerque était également bloqué depuis 06H30. "Le port est bloqué. Une quinzaine de chalutiers tournent depuis 06H30 dans les ports Est et Ouest. Les pêcheurs ont été rejoints par certains de leurs collègues boulonnais", selon un porte-parole de la capitainerie qui a aussi confirmé le blocage du port de Boulogne. A Calais, les pêcheurs empêchaient toute entrée et sortie du port, le trafic transmanche étant du coup complètement paralysé.

Le président Nicolas Sarkozy a promis mardi "d'examiner la situation individuelle des entreprises de pêche en difficultés" et demandé au gouvernement "d'adapter" les mesures du plan d'aides de 310 M EUR sur trois ans annoncé en janvier. La Commission européenne n'a cependant donné mardi son feu vert qu'à une partie du plan, réservant sa réponse sur la principale mesure: celle qui prévoit une enveloppe de 230 millions sur trois ans pour moderniser, restructurer et assurer la viabilité de la flotte de pêche française.

Cette mesure doit encore être examinée par les services de la Commission, en particulier ceux de la concurrence, pour voir si elle respecte la législation européenne en matière d'aides d'Etat, selon une source européenne.

Alors que le litre de gazole a atteint la semaine dernière un nouveau record de 1,4105 euro, le détail des mesures gouvernementales sera annoncé mercredi après une réunion à Paris du comité chargé de surveiller l'application du plan annoncé en janvier, financé essentiellement par une taxe de 2% sur la vente de poissons en grande distribution.

"Ce que je ne peux pas, c'est envoyer un chèque. Je ne serai pas le ministre qui enverrait des chèques en bois aux pêcheurs français", a dit M. Barnier rappelant qu'ils bénéficient déjà d'une détaxe sur le gazole.

Source: news.yahoo.com

Y.K/sourcesWeb



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo