Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
25/10/2014 - 00:14

Match Le Pen Cazeneuve à propos de Calais

Depuis de nombreuses années, des migrants clandestins cherchent à gagner le Royaume-Uni depuis Calais où ils se massent. Ces dernières semaines, certains ont essayé de prendre des camions d'assaut afin d'avoir une chance de traverser la Manche. On s'étonnera du terme «prendre d'assaut» lorsqu'il s'agit de personnes à pied contre des camions qui pourraient les écraser, le terme «écraser» n'étant pas disproportionné. En déplacement à Calais, Marine Le Pen n'a pas hésité à tirer profit du drame auquel sont confrontés les migrants tout en arguant que ce sont les Calaisiens qui sont en situation de souffrance. Revue de presse :



Match Le Pen Cazeneuve à propos de Calais
Passe d'armes Le Pen-Cazeneuve sur les migrants de Calais: Marine Le Pen s'est rendue vendredi à Calais pour y dénoncer le "laxisme" de l'Etat face à l'afflux de migrants, s'attirant une réplique du ministre de l'Intérieur lui reprochant "d'exploiter cyniquement" les drames humains. Entre 2.200 et 2.300 migrants, surtout des Africains cherchant à rejoindre à tout prix la Grande-Bretagne, se trouvent actuellement à Calais et dans les environs, contre 1.500 à la fin de l'été, avait annoncé jeudi la préfecture. Ces derniers jours, des centaines d'entre eux ont tenté de prendre des camions d'assaut tandis que des groupes d'Erythréens et d'Ethiopiens s'affrontent quotidiennement. Marine Le Pen a été accueillie à Calais d'un côté par les huées de membres d'associations soutenant les migrants et de l'autre par 150 sympathisants du Front national dénonçant une "situation explosive". (Reuters)

A Calais, la fatigue migratoire: Les associations, elles aussi, sont dépassées. « Les distributions de repas qui étaient au départ prévues pour 200 à 300 personnes montent aujourd’hui à 600 ou 800, » souligne Isabelle Bruand, coordinatrice de Médecins du monde à Calais. Pour elle, le nombre de migrants, qui s’installent tout près les uns des autres, et la précarité de leurs conditions de vie augmentent le risque de tensions. « Les gens sont à bout, il ne faut pas grand-chose pour que ça explose. » Elle prononce cette phrase, et l’on ne sait plus si elle parle des migrants, de la population, des routiers, des policiers… ou même des associations qui se sentent peu soutenues. «Pour la dimension sécuritaire du problème, l’Etat réagit vite et met en place des moyens concrets. Mais quand il s’agit des conditions de vie des personnes, l’urgence n’est pas prise en considération, s’alarme Mme Bruand. Même pour un besoin primaire comme l’eau.» (Lemonde.fr)

A Calais, la visite de Marine Le Pen exacerbe un peu plus les tensions: Lors d'une conférence de presse, la présidente du Front national a dénoncé la "scandaleuse incurie du pouvoir qui ne fait rien pour venir en aide aux Calaisiens". Selon Roland Cayrol, Marine Le Pen a tenu ces "propos violents" pour obtenir des voix auprès d'une population de plus en plus divisée sur la problématique des migrants. "Les propos de Marine Le Pen ne s'adressent pas spécialement à Calais. La présidente du Front national veut s'adresser aux électorats qui sont de plus en plus taraudés par l'hostilité envers les étrangers." (Rtl.fr)

Dénonçant "mensonges et outrances", Bernard Cazeneuve a annoncé qu'il se rendrait bientôt sur place pour évaluer les actions engagées, affirmant avoir mis en place des "solutions exceptionnelles" pour régler le problème. Il rappelle dans un communiqué avoir décidé sur le plan sécuritaire l'envoi de 100 policiers et gendarmes supplémentaires, portant leur nombre à 450. "Les travaux de sécurisation du port et de la rocade débuteront dans les prochains jours avec l’installation de barrières pour éviter que les camions soient assaillis et permettre une activité économique normale", précise-t-il. Sur le plan humanitaire, le ministre rappelle avoir donné début septembre son accord pour l'ouverture d'un centre d'accueil de jour réclamé par la maire UMP de Calais, parallèlement à la création d'un fonds commun avec la Grande-Bretagne pour coordonner les efforts de sécurisation du port. Ce centre de jour ouvrira probablement ses portes en novembre, a-t-on appris vendredi auprès de la préfecture. (Reuters)

 

Sylvie Delhaye S. D.









Flashback :
< >

Mercredi 31 Décembre 2014 - 00:18 Environnement: ce qui nous attend en 2015

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces