Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Art et Culture
15/10/2008 - 17:40

Menace: l'auteur de Gomorra veut quitter l'Italie

Roberto Saviano, l'auteur de Gomorra, le best-seller sur la mafia napolitaine, a fait état ce mercredi de son intention de quitter l'Italie après l'annonce que le principal clan de la Camorra, les Casalesi, voulait le tuer avant Noël.



"Je quitterai l'Italie, au moins pour un certain temps, puis on verra après. Je pense avoir droit à une pause", a-t-il déclaré dans une interview.

Le même journal avait révélé mardi que le clan des Casalesi, l'un des plus violents de la camorra, avait décidé de tuer Roberto Saviano, "ainsi que son escorte", d'ici Noël car son livre "a fait trop de bruit, a foutu le bazar".

"Je veux une vie, je veux une maison. Je veux tomber amoureux et boire une bière en public. Je veux prendre le soleil et marcher sous la pluie et rencontrer sans peur ma mère. Je veux rire et non parler de moi comme si j'étais un malade en phase terminale", a ajouté le jeune homme qui vit depuis deux ans avec une escorte de sept carabiniers.

"Cette solitude a fait de moi un homme mauvais. Je suis devenu soupçonneux, méfiant au-delà de ce qui est possible", poursuit l'écrivain dont le livre-enquête s'est vendu en Italie à 1,2 million d'exemplaires.

Le film de Matteo Garrone, "Gomorra", tiré du livre de Roberto Saviano, a obtenu le prix du jury lors du festival de Cannes, en mai dernier, et a été choisi pour représenter l'Italie aux Oscars.

Originaire de la région de Naples, Roberto Saviano est déçu par la population locale.

"Ils ne veulent même pas me louer une maison. Personne ne pense là-bas que je n'ai fait que mon devoir" d'écrivain, estime-t-il.

"Tous disent que je veux seulement devenir riche, que c'est la raison pourquoi 'l'infâme' a écrit le livre", a-t-il ajouté.

De nombreuses voix se sont élevées en défense du jeune écrivain, du chef de l'Etat Giorgio Napolitano à l'archevêque de Naples, Mgr Crescenzio Sepe, et la droite et la gauche se sont retrouvées unies derrière Roberto Saviano.

"Nous ne laisserons pas seul Roberto Saviano. L'Italie entière, sans distinction, doit le soutenir. Roberto Saviano est aujourd'hui un symbole de liberté et de courage pour notre patrie", a ainsi déclaré le ministre de la Jeunesse, Giorgia Meloni.


Source:Yahoo News

Awa Diakhate










Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn