Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub     pub     pub    

pour y être
Faits Divers - Société
09/04/2008 - 11:34

Mohamed al-Fayed abandonne son combat judiciaire



Il cherchait depuis plus de dix ans à prouver que Diana et son fils Dodi avaient été tués par les services secrets britanniques. Un jury a conclu lundi à un homicide lié à une conduite négligente.



Mohamed al-Fayed a fait savoir mardi 8 avril dans la soirée qu'il renonçait à son combat judiciaire entamé il y a plus de dix ans pour prouver que la mort de la princesse Diana et de son fils Dodi était le fruit d'un complot des services secrets britanniques.
Le jury londonien chargé de se prononcer sur la cause de la mort de Lady Di en 1997 à Paris avait conclu lundi que la disparition de la princesse et de son compagnon était un homicide lié à la conduite négligente de leur chauffeur Henry Paul et à l'attitude des paparazzi qui traquaient le couple.
"Je suis un père qui a perdu son fils et j'ai fait tout ce qui était de mon possible depuis dix ans. Mais aujourd'hui avec le verdict, je l'accepte, non sans émettre quelques réserves", a dit le milliardaire d'origine égyptienne dans un entretien accordé à la chaîne de télévision britannique ITV News.

"J'en ai assez"

"J'en ai assez. Je laisse ce qui reste entre les mains de Dieu pour ma vengeance. Je ne tenterai plus rien (...) c'est la fin", a-t-il ajouté.
Depuis la mort du couple il y a presque onze ans, Mohamed al-Fayed n'a eu de cesse de penser que son fils et Diana avaient été les victimes d'un complot ourdi par le prince Philip, époux d'Elizabeth II, et perpétré par les services secrets britanniques. Selon lui, l'establishment aurait commandité ce double assassinat afin d'empêcher les deux personnalités de se marier.

nouvelobs.com





Y.K/sourcesWeb








Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb

Les commentaires d'actualité