Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
14/06/2011 - 10:59

Monde: le retour de Marc et autres news

Une gifle cinglante pour Silvio Berlusconi - Un colonel syrien confirme les dissensions au sein de l'armée -
Espagne: un "indigné" millionnaire - Madagascar: le grand retour de Marc Ravalomanana.



Monde: le retour de Marc et autres news
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Une gifle cinglante pour Silvio Berlusconi
En italien, ça s'appelle 'un schiaffo' une gifle. Et le schiaffo qu'ont infligé les électeurs italiens, lundi 13 juin, à Silvio Berlusconi, en rejetant l'ensemble des mesures législatives qui leur étaient soumises par référendum, est particulièrement retentissant. Retentissant, d'abord, par l'ampleur de la désobéissance. Alors que le président du conseil avait appelé ses compatriotes à boycotter ce scrutin organisé à l'initiative de partis d'opposition, le taux de participation a atteint 57 %, un chiffre exceptionnel pour un référendum. Retentissant, ensuite, par le résultat même, qui ne peut être interprété que comme un désaveu massif du Cavaliere. A une écrasante majorité de 94 % à 96 % pour chacune d'entre elles, les Italiens ont rejeté les quatre initiatives berlusconiennes qui leur étaient présentées: la construction de nouvelles centrales nucléaires, la loi de privatisation de la gestion municipale de l'eau, et deux lois assurant l'immunité judiciaire, le temps de leur mandat, pour les ministres et le président du conseil.(lemonde.fr) Le peuple a raison, autant les bébés que les présidents doivent êtres punis de leurs bêtises.

Un colonel syrien confirme les dissensions au sein de l'armée
Un colonel syrien déserteur confirme des dissensions au sein de l'armée et affirme avoir protégé des habitants de Jisr al-Choughour, ville du nord-ouest de la Syrie où les troupes syriennes ont donné l'assaut dimanche. "A Jisr al-Choughour. L'armée syrienne avançait, avec les unités d'infanterie devant et les tanks derrière. J'ai essayé de protéger les civils", a déclaré à l'AFP le colonel Hussein Harmoush, réfugié depuis jeudi à la frontière turque, près du village turc de Güveççi. "Avec moi, il y a des groupes (de soldats) qui ont déserté", a poursuivi l'officier. "Nous ne disposions que d'armes légères et de mines". "Nous avons tendu des pièges à l'armée syrienne pour la retarder et permettre aux civils de prendre la fuite et de quitter la ville", a-t-il ajouté, indiquant avoir posé des mines sur les points de passage des troupes.(liberation.fr) Un mauvais présage que voila, même si cela vas dans le bon sens.

Espagne: un "indigné" millionnaire
Un "indigné" de 34 ans gagne 1,3 million d'euros après 4 semaines de manifestations sur la place de la Puerta del Sol. Restera-t-il indigné après l'heureux coup du sort qu'il vient de connaître? Alors que le mouvement s'interroge sur son avenir, l'un des jeunes "indignés" qui ont manifesté pendant près de quatre semaines sur la Puerta del Sol à Madrid a eu la bonne surprise de découvrir lundi qu'il avait remporté un gros lot de 1,3 million d'euros au loto pendant qu'il campait en plein centre-ville. "Ce prix de 1,3 million d'euros a été attribué ce week end. Nous avons essayé en vain de nous mettre en contact avec le gagnant, toute la journée de dimanche", a indiqué Ignacio Garcia, directeur de Serviapuestas, site de vente en ligne de la loterie publique espagnole. "On a enfin pu parler avec lui et il nous a dit qu'il participait au campement de la Puerta del Sol. L'heureux gagnant est un Madrilène de 34 ans.(l'express.fr) Un "indignado" qui gagne au loto, symbole du capitalisme, ironique ou cuisante défaite?

Madagascar: le grand retour de Marc Ravalomanana
C'est presque le bout du tunnel pour Marc Ravalomanana, mais pas pour Madagascar, plongée dans une crise désastreuse et qui paraît sans fin. En sommet à Sandton, en Afrique du Sud, la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) s'est finalement prononcée le 12 juin 2011 pour le retour sur la Grande Île du président malgache déchu, plus de deux ans après son départ précipité et la prise du pouvoir à Madagascar par Andry Rajoelina le 17 mars 2009 avec le soutien de l'armée. Dans son communiqué final, la SADC a «exhorté la Haute Autorité de la Transition (HAT) à autoriser les personnes malgaches en exil pour des raisons politiques à retourner dans le pays sans condition». Une mesure qui bénéficie aussi à l'ancien président Didier Ratsiraka, résidant en France. Jusqu'à présent, aucun texte de résolution de la crise malgache proposé ne considérait le retour de Ravalomanana comme un préalable à «un retour à la normalité constitutionnelle», selon l'expression de la SADC.(slate.fr) Peut-être est-ce la bonne voie.

Source: Yahoo Actualités

Victor Nouioua




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo