Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
07/01/2011 - 12:08

Moyen Orient: le voisin d'un membre du Hamas abattu lors d'un raid israélien et autres infos

Le voisin d'un membre du Hamas abattu lors d'un raid israélien - L'UE ne se rendra pas sur les sites nucléaires iraniens - Arrestation d'une figure du camp réformiste iranien Morteza Haji - Hosni Moubarak invite Benjamin Netanyahu à infléchir sa position - Al Qaïda attaque un convoi militaire au Yémen



Moyen Orient: le voisin d'un membre du Hamas abattu lors d'un raid israélien et autres infos
Le voisin d'un membre du Hamas abattu lors d'un raid israélien
L'armée israélienne a tué vendredi un civil palestinien lors d'une opération visant un de ses voisins militant du Hamas, ont rapporté la veuve de la victime ainsi que d'autres voisins. L'armée a reconnu avoir commis une erreur et elle a exprimé ses regrets pour la mort de ce civil, âgé de 65 ans. Amr Kaouasme dormait quand les soldats sont entrés avant l'aube à son domicile. Son épouse, Sobheye, raconte qu'elle était en train de prier, que les militaires sont allés dans la chambre à coucher, qu'elle a entendu plusieurs coups de feu avant de retrouver son mari dans une mare de sang. "Je ne sais pas comment ils ont ouvert la porte. Ils m'ont mis la main sur la bouche et pointé un fusil sur ma tête", a-t-elle dit. "J'étais sous le choc. Ils ne m'ont pas autorisée à parler. Je leur ai dit: 'Qu'avez-vous fait?'. Ils m'ont demandé de me taire." Des images de Reuters Television montrent que Kaouasme a reçu des balles dans la tête et dans le corps. Des douilles jonchaient le sol de sa chambre et son lit était maculé de sang. L'opération israélienne visait à interpeller six membres du Hamas relâchés la veille de prisons palestiniennes. Cinq d'entre eux habitaient à Hébron, dont un vivait un étage au-dessous de l'appartement de Kaouasme, ont déclaré des habitants. Les cinq militants ont été capturés. (Reuters)

L'UE ne se rendra pas sur les sites nucléaires iraniens
L'Union européenne va décliner l'invitation de l'Iran à venir visiter ses sites nucléaires, a déclaré vendredi Catherine Ashton, la représentante diplomatique de l'UE. "Oui, je dirai que l'inspection des sites nucléaires relève des attributions de l'AIEA et j'espère que l'Iran garantira que l'AIEA soit en mesure de s'y rendre et de poursuivre son travail", a dit Catherine Ashton à Reuters après un entretien avec le ministre hongrois des Affaires étrangères, Janos Martonyi. L'Iran a invité plusieurs ambassadeurs accrédités auprès de l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA) à se rendre ce mois-ci sur certains de ses sites nucléaires, avant des discussions prévues en Turquie avec le groupe E3+3 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité et l'Allemagne) sur son programme nucléaire. La Hongrie assume la présidence tournante de l'UE durant le premier semestre 2011 et, à ce titre, elle a été invitée par l'Iran. La France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne, les trois membres européens du groupe E3+3, n'ont en revanche pas reçu d'invitation, pas plus que les Etats-Unis. La Russie et la Chine, les deux autres membres permanents du Conseil de sécurité, ont pour leur part été conviées. (Reuters)

Arrestation d'une figure du camp réformiste iranien Morteza Haji
Un réformiste iranien de premier plan, l'ancien ministre de l'Education Morteza Haji, a été arrêté, ont rapporté jeudi des sites internet de l'opposition iranienne. Haji, qui avait été ministre lors du premier mandat du président réformiste Mohammad Khatami, a été appréhendé mercredi soir et incarcéré à la prison Evin de Téhéran, a rapporté le site Saham News, selon lequel on ignore pour quelle raison exactement l'ex-ministre, qui avait déjà été interpellé en décembre 2009, se retrouve sous les verrous. Depuis la réélection contestée de Mahmoud Ahmadinejad à la présidence iranienne en juin 2009, plusieurs centaines de réformistes ont été arrêtés et sont passés en jugement dans le cadre de la répression visant les milieux de l'opposition. (Reuters)

Hosni Moubarak invite Benjamin Netanyahu à infléchir sa position
Le président égyptien Hosni Moubarak a incité jeudi le chef du gouvernement israélien, Benjamin Netanyahu, à infléchir sa ligne dure envers les Palestiniens pour aboutir à un accord de paix. Les pourparlers directs entre Benjamin Netanyahu et le président palestinien Mahmoud Abbas ont capoté en septembre en raison du refus d'Israël de proroger un gel provisoire de la colonisation juive, décrété à l'instigation des Etats-Unis pour ranimer le dialogue direct entre les deux parties. La rencontre Moubarak-Netanyahu, en milieu de journée dans la station balnéaire de Charm el Cheikh, sur la mer Rouge, visait à sortir de l'impasse le processus de paix, dont l'échec a été une nouvelle fois imputé à l'Etat juif par le président égyptien. Le "comité de suivi" de la Ligue arabe a exclu le 15 décembre toute reprise des négociations israélo-palestiniennes sans proposition "sérieuse" des Etats-Unis, qui avaient admis quelques jours plus tôt leur incapacité à convaincre Israël de suspendre la colonisation. Mahmoud Abbas a réaffirmé à maintes reprises qu'il était hors de question pour les Palestiniens de reprendre un dialogue direct avec Netanyahu sans nouveau gel de la colonisation dans les territoires occupés, Jérusalem-Est y compris. Israël doit "revoir sa position ainsi que sa politique et s'engager dans un processus concret (...) pour aboutir à un règlement final - et non pas temporaire ou par étapes - qui mette fin à l'occupation et établisse un Etat palestinien indépendant", a déclaré le porte-parole de Moubarak après la rencontre de Charm el Cheikh. (Reuters)

Al Qaïda attaque un convoi militaire au Yémen
Des activistes d'Al Qaïda ont attaqué vendredi un convoi militaire dans le sud du Yémen, tuant 10 soldats et en blessant trois autres, a dit un responsable des services de sécurité dans la région. Les véhicules qui acheminaient de l'eau vers une caserne ont été pris pour cibles à Laoudar, dans la province d'Abyan où l'armée a mené en 2010 plusieurs opérations contre des extrémistes islamistes présumés. Le Yémen tente de contrer le développement sur son territoire d'une branche locale d'Al Qaïda, baptisée Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa). (Reuters)

Source : YAhoo Actualités



Ryma Mendy







Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar






Partageons sur FacebooK