Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sport
05/12/2008 - 14:01

Nancy battu sur le fil et dans l'incertitude

Paris- Un triplé de sa star brésilienne Vagner Love a permis au CSKA Moscou de venir à bout de la résistance (4-3) d'une très vaillante équipe de Nancy, jeudi soir à Nancy en match de la 4e journée de la phase de poules de la Coupe de l'UEFA.



Les Lorrains qui ont ouvert le score ont ensuite été menés de deux buts (3-1) avant de trouver la force de recoller au score. Mais, sous une pluie battante, ils ont définitivement été coulés par le troisième but de Vagner Love à deux minutes de la fin du temps réglementaire.

Cette défaite - la première des Nancéiens sur la scène continentale cette saison - est fâcheuse car elle obligera les Lorrains à jouer leur qualification pour les 16èmes de finale, dans deux semaines sur la pelouse espagnole du Deportivo La Corogne. Jeudi soir, les Espagnols ont fait match nul (1-1) à Poznan.

Déjà qualifié avant sa visite à Nancy, le CSKA Moscou, vainqueur de l'épreuve en 2004-2005, est assuré de terminer en tête du groupe H.

Poussés par la perspective de se qualifier en cas de succès, les Nancéiens attaquaient la rencontre pied au plancher malgré l'état de la pelouse gorgée d'eau dès le coup d'envoi. Cinq minutes ne s'étaient pas écoulées que Moncef Zerka ouvrait le score pour Nancy. Sur une longue passe précise de Julien Féret, Zerka contrôlait puis éliminait, d'un crochet, Evgeni Aldonin avant de placer une frappe du gauche. La balle heurtait d'abord l'intérieur du poteau droit de la cage Igor Akinfeev avant de se diriger vers les filets (4e).

Les Russes dont le championnat est déjà terminé montraient tout de suite que sur la route des vacances, ils n'avaient pas fait étape en Lorraine pour se reposer. Leur menace croissait au fil des minutes et Vagner Love, leur attaquant brésilien aux longues tresses de couleur bleue, égalisait d'une belle frappe des vingt mètres (23e).

Le CSKA déjà vainqueur de ses trois premiers matches s'affichait réellement désireux de signer la passe de quatre pour faire un ultime plaisir à son entraîneur Valeri Gazzaev, annoncé sur le départ après cette rencontre.

Les Russes doublaient la mise sur une mouvement d'école avec un débordement de Youri Zhirkov suivi d'un centre en retrait. Gennaro Bracigliano, le gardien lorrain, ne parvenait à éloigner totalement la balle et Ramon pouvait marquer dans le but vide (34e).

En seconde période, la formation russe semblait se contenter de son court avantage et laissait un peu venir. Zerka manquait l'occasion de ramener son équipe à la marque en ne cadrant pas une frappe qu'il avait pu décocher suite à une remise de Marc-Antoine Fortuné (56e).

Dans la foulée le CSKA Moscou augmentait son avance (62e). C'était encore l'oeuvre de ce diable de Vagner Love après un premier sauvetage de Bracigliano suite une tentative de Caner Erkin.

Les changements lorrains modifiaient alors la physionomie de la partie. Féret relançait le suspense en trompant Akinfeev d'une balle piquée (72e). Les hommes de Pablo Correa qui poussaient fort égalisaient un peu plus tard par le jeune Basile Camerling qui venait de rentrer en jeu (78e).

Mais c'est Moscou et une nouvelle fois Vagner Love qui avait raison de la rebellion nancéienne. Le Brésilien éliminait Damian Macaluso et son tir croisé ne laissait aucune chance à Bracigliano (88e).


Source: Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel