Sommaire
France
02/03/2006 - 23:10

Nappes d'eau souterraines

Etat des nappes d’eau souterraine au 1er février 2006

Les précipitations de janvier, globalement déficitaires, n’ont fait que renforcer le contraste entre un pourtour méditerranéen pluvieux et le reste du territoire. Ce déficit est plus particulièrement marqué dans le centre du bassin de Paris, dans l’ouest de la région Centre, le nord Poitou et le nord-est du territoire métropolitain. Le niveau de la plupart des nappes a, en effet, tendance à se stabiliser ou à faiblement évoluer dans un sens comme dans l’autre à une période où toutes les nappes libres devraient être très nettement orientées à la hausse.



Nappes d'eau souterraines
Situation au 1er février 2006 (reprise du Bulletin de Situation Hydrologique publié le 15 février 2006 par le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable, le BRGM étant en charge du chapitre sur les nappes d’eau souterraine. Pour en savoir plus : www.eaufrance.fr)
Les précipitations de janvier, globalement déficitaires, n’ont fait que renforcer le contraste entre un pourtour méditerranéen pluvieux et le reste du territoire. Ce déficit est plus particulièrement marqué dans le centre du bassin de Paris, dans l’ouest de la région Centre, le nord Poitou et le nord-est du territoire métropolitain.
Aucune évolution majeure de l’état de remplissage des aquifères n’est à noter par rapport à fin décembre. Le niveau de la plupart des nappes a, en effet, tendance à se stabiliser ou à faiblement évoluer dans un sens comme dans l’autre à une période où toutes les nappes libres devraient être très nettement orientées à la hausse.
Seuls, le Languedoc-Roussillon, la Corse et une partie de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, confirment un retour des niveaux des nappes à une situation proche voire supérieure
la normale pour cette période de l’année.
En résumé, la recharge est toujours timide voire inexistante, sauf dans le sud-est du territoire. Rapidement apparue pour les nappes les plus réactives, elle évolue au gré des périodes pluvieuses sans tendance bien assise (nappes alluvionnaires, petits aquifères karstiques,….). En revanche, les nappes puissantes, à forte inertie, comme la nappe du calcaire de Beauce, la nappe de la Craie, la nappe du calcaire de Champigny évoluent toujours à la baisse, ce qui est inhabituel pour cette période de l’année. Ces nappes à forte inertie sont toujours sous l’effet du déficit hydrique de 2005. Elles demanderont plusieurs années de pluies normales ou même excédentaires pour inverser leur tendance à la baisse.
La contribution des pluies à la recharge des aquifères devra, d’ici à la mi-printemps, être nettement supérieure à ce que l’on peut attendre habituellement afin de palier un déficit qui, sinon, pourrait s’avérer exceptionnel dans certains secteurs. En effet, passée la mi-printemps, le développement de la végétation accaparera la totalité des précipitations efficaces. Les pluies de printemps et d’été n’auront alors qu’une incidence indirecte en évitant de trop fort prélèvements et en participant au débit d’étiage des cours d’eau.
►Rares sont les nappes qui, soit par l’importance des réserves accumulées les années antérieures, soit par une recharge automnale marquée, affichent encore des niveaux supérieurs voire simplement proches de la normale.
Citons :
• la nappe du calcaire de Beauce. En baisse lente depuis trois ans, elle affiche, dans sa partie centrale, un taux de remplissage encore voisin de la normale. En revanche, ses bordures sont passées à des niveaux nettement inférieurs à la normale. L’indicateur (synthèse des données de certains piézomètres) n’est plus qu’à 12 cm au-dessus du seuil « S1 » qui déclenche les premières mesures de restriction.
• les aquifères en Languedoc-Roussillon. Leur recharge s’est poursuivie en janvier avec des remontées significatives. Seules les nappes de l’ouest Audois affichent encore des niveaux nettement inférieurs à la normale ; partout ailleurs les niveaux sont proches voire supérieurs aux normales (Quaternaire du Roussillon);
• les nappes les plus réactives de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui ont été stabilisées et certaines grandes nappes dont la baisse a été freinée par les pluies de janvier. En conséquence, seules quelques nappes (alluvions de la moyenne Durance), sont encore à des niveaux proches des valeurs de fréquence décennale sèche. La Fontaine de Vaucluse, suite au déficit de précipitations de décembre, est revenue à des débits moyens, inférieurs à la normale pour un mois de janvier : 12 m3/s (moyenne de janvier 23.7 m3/s) mais avec fin janvier des débits supérieurs à la normale (29.4 m3/s le 31 janvier).
►De nombreuses situations fortement déficitaires perdurent.
C’est le cas :
• de beaucoup de nappes du nord de la région Rhône-Alpes où les niveaux continuent à être très bas. La situation est toujours tendue sur le Pays de Gex, le Genevois, la Bresse et le Bas-Chablais. Il en est de même dans l’Est Lyonnais, la vallée de la Vienne ou de Bièvre Valloire,. Toutes ces nappes sont situées dans une zone de déficit important de pluies efficaces .
• de la nappe de la craie du bassin de Paris qui affiche de plus en plus de secteurs présentant des niveaux très inférieurs à la normale. Il en est ainsi en Artois-Picardie (Oise, nord de la Somme, Artois), où la nappe baisse toujours, et en Champagne-
Ardenne où la nappe affiche toujours une situation préoccupante avec, toutefois, une tendance à la hausse localement.
• la plupart des nappes du sud et de l’ouest de la région Centre qui présentent toujours des niveaux proches des minima enregistrés, même si une tendance à la stabilisation est notée.


S. D. Source Web









Flashback :
< >

Mercredi 16 Septembre 2020 - 11:42 Le Chef de l'Etat turc attaque Emmanuel Macron

Mercredi 16 Septembre 2020 - 11:38 Maroc : Un enfant de 11 ans violé et tué

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn